Vous trouverez sous cette rubrique des extraits des livres du collectif de la Mère des Mères.

Révéler notre personnalité Terre - 26 mai 2021

En posant ma main sur votre cœur, je touche une petite parcelle de lumière, celle que vous avez reçue il y a fort longtemps. Elle est d’Essence cristalline, est porteuse de votre beauté finale, porteuse de tous les codes d’expression que vous allez émaner. C’est ce qu’on appelle la Personnalité cristalline. Oh ! je ne dis pas qu’elle est installée dans votre cœur, mais qu’en touchant votre cœur, je la touche. Tout partira de là, votre cœur sera la racine de votre épanouissement. Je parle de cette lumière qui va grandir, envahir tout votre corps et deviendra votre manteau de lumière.

Actuellement, ce n’est qu’un petit point, un point que vous avez oublié, un point que vous ne caressez plus, que vous ne touchez plus parce que vous vous êtes trop identifiés au parcours dans la matière, et vous n’êtes pas cela. Vous êtes le mouvement en action, vous êtes le prolongement de votre personnalité cristalline, de votre personnalité de Feu, de votre personnalité d’Air, de votre personnalité d’Eau. Et comme toutes ces facettes de la personnalité se touchent, se parlent, se mêlent, vous construisez la personnalité de Terre. C’est un langage que vous n’avez pas encore entendu ou lu mais, aujourd’hui avec l’ouverture de la nouvelle matrice de Temps, votre personnalité de Cristal va être sollicitée.

Il est bien question d’un état de synthèse de votre parcours dans la matière. Il est question de faire le tri dans toutes les informations que vous avez croisées, empilées, oubliées dans votre mémoire. Il est question de sourire de ces aventures pour en détourner votre regard, pour libérer votre sentiment se retrouvant jusqu’à présent prisonnier de ce parcours, et d’offrir à votre pensée un espace plus grand pour toucher et émaner la science contenue dans votre personnalité cristalline.

C’est tout un mystère que j’aborde et ce n’est pas en quelques mots que je ferai le tour de ce mystère. C’est le mystère cosmique, car le premier germe de personnalité a été une parcelle cristalline, un éclat du Feu Cristal. Dessus, le Feu solaire s’est posé ou encore le Feu atomique, le Feu magnétique, ceci selon l’identité de votre Père/Mère.

Puis s’est posée une particule de personnalité de votre Père/Mère, porteuse des codes d’expression qu’il souhaitait vous voir épouser dans cette aventure. Ensuite, vous portez une parcelle de la personnalité des Sages qui, eux aussi, vous ont touchés afin que vous soyez éternellement reliés à eux. Graduellement, ils infusent leur sagesse, cette science qu’ils possèdent, en vous. Vous êtes un diamant facetté par la présence de toutes ces facettes de personnalités qui vous ont touchés et donné vie.

C’est un beau diamant porteur d’une couleur initiale et, pourtant, ce diamant n’est pas encore vivant, car si la personnalité cristalline, si le Feu solaire, atomique ou magnétique, si la personnalité des Sages vous ont touchés et ont élaboré un véhicule de diamant, il n’en demeure pas moins que vous, vous êtes une personnalité en cours de reconnaissance. C’est parce que vous avez touché la personnalité des mondes de la densité que vous avez l’occasion de vous prolonger, de vous regarder, de vous toucher, de vous identifier et de décider à quel moment vous ferez palpiter votre propre personnalité.

Bien sur, toutes ces touches de lumière que vous avez reçues, sont autant de preuves que vous êtes conçus par une haute volonté pour un haut destin. Ce haut destin ne pourra s’exprimer que lorsque vous allez faire palpiter ce cœur de votre personnalité terrestre à l’intérieur de ce véhicule de diamant. Ainsi, votre immersion dans les champs d’expérience n’a que ce but final : vous entendre émettre le chant du cœur de votre personnalité, celle qui se dessine progressivement au contact de tous ces mondes, au contact de tous les moules qui portent un nom, un code que vous nommez ombre, lumière, dualité, sentiment, affectif, mental, douleur, espoir, peur, stress, … pour n’en citer que quelques uns. Toutes ces rencontres cherchent à vous renvoyer à votre destin, celui qui s’est voilé pour mieux se révéler et, voyez-vous, ce cœur palpitant de votre personnalité de Terre est en train de naître.

Nous voyons aujourd’hui se dessiner, enfin, l’émergence de votre finalité. Combien de temps allez-vous encore prendre pour vous couronner ? Nous ne le savons pas, car vous êtes encore fragiles, sortant du cocon de l’oubli, sortant des matrices des jeux d’expressions limitées pour regarder l’Espace, le Temps et en rire. Ainsi, votre cœur palpitant peut enfin chanter d’allégresse puisque le moment est venu pour vous de poser avec fermeté l’identité de votre personnalité de Terre. … Il s’agit bien de vous, en vis-à-vis avec vous, dans la joie et la liberté de vous prononcer.

Ainsi, depuis le commencement de cette aventure dans la densité, vous absorbez des jeux, des moules, des expressions qui ne sont pas vous. Vous les digérez puis les rejetez et au fur et à mesure, vous vous posez dans cette personnalité qui vous est propre, une personnalité de Terre. Et comme vous posez votre empreinte de Terre, la construction de diamant va se mettre à tournoyer sur elle-même, formée des myriades de rayons pulsant, tournoyant, s’élevant dans toutes les directions, chantant d’allégresse d’être libérés et de s’être enfin trouvés dans leur forme finale.

Le cœur pulsant de ce diamant que vous êtes ne peut vivre vraiment sans vous dans votre personnalité de Terre. Alors que nous avons caressé vos lumières depuis de décennies et des décennies, alors que nous vous sollicitons pour vous alléger, pour faire le tour de ces aventures que vous avez visitées, en reconnaître les lourdeurs, les lumières, et décider enfin ce que vous gardez ou rendez à la Vie, nous espérons que le moment est enfin venu d’accueillir vos personnalités Terre et de les voir prendre les rennes puis régner sur votre véhicule de diamant. Il s’agit bien de cela, de cette parcelle cristalline ayant épousé la forme du diamant par tous les dons de la Source, des enfants de la Source, ne pouvant vivre et régner sans votre pleine participation. …

Qu’allez-vous être ? Nous ne le savons pas. Qu’allez-vous manifester ? Nous ne le savons pas. Nous connaissons les dons que nous transmettons, nous connaissons les empreintes des personnalités que vous avez reçues, nous connaissons le visage ancien de vos aventures de notre côté du voile et dans les champs de la densité. Nous pouvons regarder la probabilité des jeux que vous allez dégager dans l’immédiat, mais vous nous avez encore caché votre décision concernant l’assise finale de votre personnalité Terre et nous sommes, nous, dans l’attente de votre révélation. … Vous attendez des révélations venant de nous, vous attendez des révélations venant de votre humanité et de votre planète d’accueil, mais vous avez oublié que c’est nous qui attendons la révélation : votre révélation sur qui vous allez être en finalité. Ainsi, l’aventure, elle en est une pour nous, puisque nous vous accompagnons en aveugles, nous vous accompagnons comme des sourds, nous ne vous entendons pas. Nous sommes statiques, car nous ne connaissons pas votre mouvement. Je vous le dis, c’est vous qui avez tout pouvoir en ce moment. Et dans ce tout pouvoir, nous, nous allons construire un futur commun mais, pour cela, il est temps, il est grand temps pour vous de vous souvenir que vous êtes partis dans la densité pour construire votre personnalité Terre. Le reste vous a été donné, le reste et opérationnel ; il ne manque que cette particule de vie qui sera le cœur pulsant de tout ce que nous vous avons offert. Alors, en cet instant et en ce lieu, je rappelle à l’ensemble des enfants vivant sur cette planète que nous vous avons interrogés, nous vous avons appelés et que nous décidons que le moment est venu pour vous, de nous révéler quelle est la personnalité Terre que vous retenez comme moteur de mouvement et de vie de votre véhicule de diamant.

_________________

Tiré de « Les Clés », Éditions Ateliers cœur de soleil, 2013, pp.87-91

Message d'un frère de l'intra terre - cité de Beau'anse - 27 avril 2021

Le nom de Beau’anse* a émergé de notre intimité lorsque nous avons posé nos regards sur la beauté de ces paysages intérieurs. La mer, d’une eau turquoise transparente, ravit toujours nos sens et favorise l’ancrage de nos aspirations. En nous installant dans le ventre de cette région, nous portions l’envie de vivre dans la Grâce et la Paix.

La fraternité de Beau’anse tend vers cette réalisation suprême. Toutes les manifestations allant à l’encontre de la vie découlant du moteur de la Grâce et du moteur de la Paix sont proscrites. Nous estimons que les comportements humains actuels représentent le summum de l’aberration de l’esprit. Rien, à nos yeux, ne justifie une émanation discordante, génératrice de la pléthore de fléaux que votre humanité se doit de gérer.

Chaque cité intraterrestre vit en respectant une Charte d’éthique. Elle diffère de ville en ville selon la qualité de lumière des habitants à l’origine de sa construction.

Avant de bâtir notre cité, nous sommes restés un long temps afin de sonder nos esprits pour faire émerger son cœur de lumière nourricier.

Voyez-vous, l’idée-germe de la naissance représente la tonalité épousée par l’émergence des formes physiques qui deviendront le sanctuaire où nous allons évoluer. Pour nous, il est impensable de s’aventurer sans fondement sérieux, respectueux de notre qualité d’être.

Beau’anse naquit de notre volonté à donner corps à la plus haute qualité de la Paix et de la Grâce. Comme nous prîmes notre temps, la grâce a pris le pas devant la paix. Nos esprits ne peuvent imaginer la paix ne découlant pas de la grâce. Pourquoi la paix ne pourrait-elle pas sortir de la grâce ?

Notre pensée put construire les formes physiques de la cité après avoir déterminé la priorité de notre choix. Beau’anse fête ses 38,500 ans ; c’est une cité jeune, encore en formation. Nous l’avons élaborée à partir du cercle : un grand pour définir le cœur et sept autres cercles pour les activités nécessaires à sa gestion.

Nous venons de recevoir un dôme de réalisation s’élevant dans votre monde. En son centre, un puits de lumière nous amène cette source venant directement du cœur des mondes incréés. Notre cité se consacre au maintien des schémas de Paix universelle dans ce système solaire et au sein de cette galaxie.

Nous intervenons sur les flux contraires en vue de ramener l’harmonie initiale et normale dans ce secteur juridictionnel. Actuellement, ces activités couvrent les trois quarts de notre temps de service. Nous comprenons vos fluctuations désordonnées puisque vous ne maintenez pas une vision cohérente découlant de vos pensées intimes dans votre monde de forme. Chez nous, nous avons relégué toute velléité de compétition depuis la nuit des temps. Nous mettons nos compétences à la portée de l’harmonie du groupe, de la cité. Ceci dégage notre mode de fonctionnement d’une fausse attitude favorisant l’éloignement du centre de vie intime.

Notre fraternité accepte de partager son intimité avec vous.

Si nos paroles vous offrent un terrain de réflexion propice au réajustement de vos pensées et de vos actions, alors, nous aurons accompli notre contrat pour la vie galactique. Comme ma cité me demande de remplir le rôle d’intermédiaire entre nos réalités, je vais d’abord m’aligner sur vos énergies puis, selon les instants, y répondre au mieux. Ce partage repose sur une volonté suprême de construire un fil de lumière dessinant une toile de fraternité respectueuse de la réalité cosmique.

Beau’anse et ses habitants viennent à vous avec leur manière de vivre, de glisser dans la fraternité. Ceci représente notre modèle de pensée et de choix au sein de la communauté galactique.

Nous ne pouvons vous approcher sans respecter ce que nous sommes. Nous nous présentons à vous sans aucune prétention. Ce rendez-vous est donc un partage de pensées. Nous souhaitons vous offrir un mode de réflexion nouveau. Cela pourra-t-il devenir le germe harmonieux de votre transformation ?

En tout cas, nos cœurs vous accompagnent dans le pas important de vos questionnements. Nous observons les flux énergétiques venant vous chercher au sein de votre claustrophobie universelle, à part quelques uns d’entre vous cherchant à regarder vers les autres mondes, vous demeurez encore dans une petite volonté d’indépendance exagérée. La lumière descendant vers cette Terre ne permet plus un égocentrisme démesuré. Les vagues de lumière se succèdent les unes après les autres. Nous voici tous embarqués sur le long voyage du réajustement des particules de vie de cette planète, car elle revient dans son manteau de lumière. Une longue tâche se dessine pour ses habitants. Nous prenons tous un rôle, à votre tour d’entrer en toute conscience dans ce vaisseau stellaire.

Nous observons les gros chamboulements émergeant à présent dans votre monde relationnel, nous comprenons vos états de déroute intérieurs. Ils sont légitimes après tant d’insouciance, d’ingérence et d’interférences émises. Comment revenir dans un sens fraternel sans perdre la face dans cette farce cosmique depuis trop longtemps vécue ?

Il nous semble qu’il vous reste le sens de l’humour afin de rire de votre précarité lumineuse et revenir avec légèreté dans la nourriture céleste réservée à tous les enfants de lumière. Nous allons nous approcher en douceur et nous tenterons de vous transmettre une vision douce de la vie que nous menons.

Beau’anse est ravie de ce partage d’esprit.

Aïnazé


* Beau’anse est une cité intraterrestre au-dessous de la ville de Rimouski, Qc. Son rayonnement couvre un large territoire dans cette région du Québec.

(Tiré de « Beau’anse », Les Éditions Ateliers cœur de soleil, 2010, pp.4-7)

Redonner au corps sa noblesse - 28 mars 2021

En soulignant la période présente, j’espère réactiver une zone mémorielle. Vous entrez dans un temps de mutation. …

Une nécessité se présente avec insistance : celle de redevenir maîtres de toutes vos fonctions vitales, les plus subtiles d’entre elles donnant accès aux autres mondes. Pas seulement à des mondes identiques au vôtre, mais bien à tous les mondes. Je le conçois, votre imaginaire a beaucoup de mal déjà à se propulser dans la contrepartie du monde subtil. …

Assurément, votre corps peut se mouvoir sur et dans d’autres formes. Vous vivez avec un corps fini, soit, mais celui-ci détient toutes les clés de passage d’un monde à l’autre : du fini au subtil, de l’Ombre à la Lumière, du monde mental au monde spirituel. …

Chaque passage a un code d’accès, rien d’autre qu’une expression d’Amour. … Pas besoin de chercher bien loin, puisque votre ADN porte tout en lui. Remarquez d’abord comme nous levons les yeux vers les étoiles et leurs mondes, puis comme nous replongeons immédiatement au plus profond de nous-mêmes. Avez-vous noté les va-et-vient entre les hauteurs et les profondeurs de l’être ? Ceci est voulu ; nous essayons simplement de vous faire prendre conscience de l’importance du corps humain dans l’aventure interstellaire. Vous changez et il est capital de redonner la noblesse à un corps si mal mené depuis tellement longtemps. Les Créateurs ont pris grand soin de construire une matrice réceptrice d’esprit en accord parfait avec ses missions. Le but élevé est d’amener le corps dans toutes les phases d’identification. Il fut créé pour durer éternellement et non pas pour être détruit en quelques-unes de vos années. Pouvez-vous imaginer la stupeur des Créateurs partenaires devant cette catastrophe ? LA MORT ou cessation des activités physiques du prototype ? Si je vous dis que ceci est encore un triste exploit, me croirez-vous ? Tous les véhicules créés d’une forme ou d’une autre sont conçus de façon à accompagner l’étincelle de Vie tout au long de son périple.

Quand le Soleil ou le Soleil Central donne naissance à un groupe d’étincelles, il les dote d’un corps parfait. Votre éloignement de la Source de Lumière de Vie vous a fait concevoir la naissance que vous appelez LA MORT. Or votre voyage ne s’arrêtant pas avec la cessation des activités du corps physique, vous devez reprendre possession d’un autre corps. Vous avez élaboré une illusion totale : la brièveté de la vie. Le plus insoutenable pour nous est de vous voir accuser Dieu de vos maux et de l’injustice liée à cet acte. Je vous le rappelle donc : vous êtes les créateurs de cette injustice. En retrouvant la juste vue, vous retrouverez de la hauteur et replacerez les actes créateurs dans les mains des Créateurs concernés. Jamais l’esprit du groupe créateur de votre prototype n’a émis une seule seconde une telle hypothèse. Par contre, vous, vous n’avez pas hésité ; vous avez franchi un pas que nous, nous avons dû gérer afin de vous permettre de continuer votre histoire. Nous avons alors construit une zone intermédiaire où tous les esprits en service sur Urantia Gaïa pourraient être en attente de recevoir l’autorisation de reprendre le chemin de l’incarnation. Cette notion, on vous la doit et à vous seuls. Rien de semblable n’existe ailleurs, même dans les pays d’Ombre.

Quand un esprit décide de quitter son groupe, il est alors pris en charge par des légions d’Anges attachés à ce service. Il passe d’abord par un sommeil spécial où le corps est repolarisé afin de répondre aux nouveaux critères. Après, il est conduit vers un lieu de résidence approprié à cette volonté. Vous avez tellement adhéré à ce concept de mort et de naissance que nous avons créé voile de l’oubli sur voile de l’oubli ! C’est bien le comble ! Ces lieux intermédiaires se situent dans une autre zone où l’influence des autres mondes ne vous parvient pas. Autre stupeur : vous avez souhaité être jugés et condamnés après chaque passage sur votre planète. Des maisons furent ainsi construites, dans le but de réponde à votre demande. Quand vous y pénétrez, nous attendons de connaître vos sentences à l’encontre de VOUS-MÊMES.

Je vous le dis, vous entrez seuls, vous vous jugez seuls, vous vous condamnez seuls et vous sortez seuls. Selon vos réactions, nous vous conduirons dans une sphère d’accueil correspondant au châtiment décidé par vous-même. Comme vos voies navigables vont s’ouvrir, nous souhaitons voir ces lieux se décréer. Seulement, nous devons attendre votre bon vouloir. Alors, décidez-vous de quitter ce fonctionnement totalement inutile ?

NOUS VOUS L’ASSURONS : LA MORT N’EXISTE PAS DANS LES AUTRES MONDES.

Vous pouvez abandonner cette pensée et faire en sorte de réintégrer la fluidité d’expression.

_________________

Tiré de « Voyage », Régine F. Fauze, Ariane Éditions, 2002, pp.107-110

Arrive le temps de l'accomplissement - 27 février 2021

La fraternité s’accomplit, la vôtre, celle des univers et celle de la Source.

Autant vous le dire : toute la Fraternité cosmique surveille attentivement les premières installations des Déesses accompagnatrices. Oui, vous ne voyez rien. Il n’y a là rien d’étonnant en observant le brouillard d’interférences posé sur votre groupe.

L’impatience n’est pas de mise en ces heures de gloire. Nous avons tous besoin de demeurer dans le calme de la Connaissance. Les probabilités, les prophéties montrent et parlent de la plénitude prochaine.

Oui, je le sais*, depuis le commencement de mon ministère ici sur Urantia, je vous ai stimulés, harangués pour vous pousser à dépoussiérer et à vous libérer de l’empreinte de tous les jeux urantiens vécus jusqu’à ce jour.

Nous ne pouvions pas vous parler de plénitude puisque vous traversiez les dernières affres de la douleur de l’accouchement de votre personnalité divine dans la matière. Bien sur, vous n’y parviendrez pas tous en même temps et il y aura encore des soubresauts, des velléités de freiner l’accomplissement. Ce seront les dernières tentatives de la pensée pré-humaine comprenant qu’elle meurt à une méthodologie archaïque d’un système d’aliénation de la joie de vivre. Oui, nous observons des ligaments énergétiques enserrant votre liberté d’expression et d’aisance. Justement, leur présence renforcée prépare l’intervention musclée de la Source.

Qui peut stopper la Source ? Moi, Fille de la Source, ne comptant plus ses années de vie, puisque le chiffre devient imprononçable, je n’ai jamais rencontré un seul esprit pouvant le faire.

Alors, mes enfants, vous qui jouez encore à ignorer l’appel de la Source, mon cœur laisse couler sur vous toute ma compassion. Pour vous, mes enfants tournant encore le dos à la lumière de la Source, je laisse couler mes larmes, car vous posez vos pieds sur un chemin de souffrances inutiles. Il est des moments où l’on peut faire ce que l’on veut, mais il est des moments où ce tout possible se retire, c’est le cas de cette période. La Source vous demande de revêtir votre habit de lumière divine.

________________

* C’est la Mère des Mères qui parle.

(Extrait de « Les Déesses oubliées », Éditions Ateliers cœur de soleil, 2012, pp.207-208.)

Réflexions de la chenille Aurélie - 28 janvier 2021

Je suis un grand être dans un petit corps. Bonjour.

Vous êtes un grand être dans un grand corps et vous l’ignorez, dommage ! …

La vie est une science. Je le sais bien, car à chaque mouvement de mon corps, je dessine cette magie coopérative entre tous. Je suis consciente que mes ondulations créent des arabesques de lumière guérissant la Terre et reconstruisant son manteau de lumière. Parfois, je suis ébahie de votre pouvoir d’interférence et je m’arrête, regarde et cherche à comprendre le moteur de vos intentions. Je suis très perplexe quant à votre rôle réel sur les monde de la matière puisque, jusqu’à présent, on ne peut pas dire que vos mouvements soient constructifs et servent l’ensemble de la Vie. …

Il paraît que vous êtes promus à un grand destin. Ne m’en veuillez pas d’en douter encore. … Avez-vous au moins conscience que vous détériorez sans cesse la beauté de la Terre que nous, nous devons sans cesse rétablir ? Lequel de nos deux corps, le mien petit, le vôtre grand, a le mérite de respecter la loi du Vivant ? Bon, je ne suis pas en colère contre vous, je suis seulement fatiguée de temps en temps de devoir refaire les mêmes interventions aux mêmes endroits, dans des espaces de temps courts. …

Le soir, lorsque je m’enroule pour me reposer, je soupire souvent en pensant à vous tout en regardant les étoiles. Parfois je les prie et leur demande de rétablir votre conscience dans un partenariat partagé et respectueux de tout le monde vivant, y compris celui que vos yeux physiques ne voient pas. …

Je ne suis pas venue vous faire une leçon de morale, mais bien pour vous faire prendre conscience que les chenilles sont aussi des esprits très intelligents, ce que l’on ne peut pas dire forcément de vous ! Le monde des insectes recèle des trésors de connaissance applicable à la matière et, un jour, vous vous tournerez vers nous pour les recevoir. Je vous encourage à commencer, vous ferez des bonds en avant dans votre progression et pour l’intégration des lois divines de la sainte communauté du Vivant.

En tout cas, je sais pourquoi j’avance sur le corps de cette planète, et je l’aime. Elle se révèle être d’une telle beauté, d’une telle grâce. Comment ne pas l’aimer, la respecter, ne pas la protéger pour qu’elle demeure dans sa grande beauté. …

Vous devez vous souvenir que vous partagez l’espace avec plusieurs peuples d’esprits, et vous n’avez pas la supériorité sur nous. Permettez-moi de vous dire que nous nous côtoyons et que notre vie est aussi grande que la vôtre. Non, je ne nourris pas la colère ou tout autre sentiment de basse fréquence. Je m’offre le luxe de vous exprimer ce que toutes les chenilles échangent entre elles sur vous. La Terre ne vous appartient pas ni à nous non plus. Il est temps de redescendre de votre fausse supériorité pour prendre place dans votre réelle grandeur. Vous abîmeriez peut-être un peu moins la beauté et les lumières de cette Terre et nous n’aurions peut-être pas besoin de revivre une transformation de son visage. Cela est totalement une perte d’énergie précieuse et inutile dans la progression de votre conscience. Vous allez encore souffrir et engrammer une histoire douloureuse. Nous, nous allons perdre nos corps physique, mais notre esprit ne se fera pas de nœuds, et nous n’avons pas besoin de nous créer des rendez-vous particuliers pour vider nos sacs de mémoire. C’EST UNE PERTE DE TEMPS.

Alors, dans votre groupe, vous allez encore avoir peur des animaux, des insectes, de l’eau, de la terre, du feu, etc. Et cela fait des millénaires que ça dure. Il est temps de changer d’histoire et d’en installer une nouvelle, plus heureuse celle-là. Bon, voilà, je suis venue vous rendre visite.

Aurélie, la chenille.

Tiré de « Les Déesses oubliées », Éditions Ateliers cœur de soleil, 2012, pp.174-178.