Vous trouverez sous cette rubrique des extraits des livres du collectif de la Mère des Mères.

La personnalité incarnée au service de l'esprit

(L’esprit en voyage est la conscience directrice du vaisseau humain). Il est bon de se souvenir que l’âme possède une conscience, le corps aussi ! Vous êtes donc une conscience originelle ayant l’aimable œuvre à coordonner les différents niveaux de conscience. Or en incarnation, la chimie naissant du mental ou de l’émotionnel est dotée d’une conscience personnelle ! Cela fait beaucoup de consciences à coordonner et votre (esprit) directeur ne se repose jamais, d’autant plus qu’il désire visiter des expériences. Vous n’êtes pas une conscience, mais un agglomérat de consciences.

La chimie issue d’un corps masculin engendre des réactivités différentes de la chimie issue d’un corps féminin. Ces chimies sont des mini consciences qui tentent de circuler entre les réseaux des autres consciences et de leur apporter des éléments nutritifs favorisant un équilibre relationnel. Tout au long du grand voyage dans les champs d’expérience, le Directeur de conscience tente d’équilibrer la balance des énergies tout en ouvrant des portes de communication. …

Tout choix amène des priorités d’action et de détermination ayant des répercussions sur la trame du quotidien et du futur. Même si un être n’effectue pas de choix, cette absence amène des répercussions qui peuvent être plus aléatoires à gérer, car non déterminées volontairement. Tout être se positionne, parfois très éloigné du bon sens universel et cela occasionne des troubles à digérer sur plusieurs incarnations. Cela s’appelle l’apprentissage de la gestion de la balance énergétique. …

La maîtrise de ses chimies internes

L’interrogation ouvre des portes intéressantes dans le psychique. … L’interrogation et la douceur font circuler des chimies qui poussent des énergies stagnantes dans le cerveau et l’obligent à appeler une information éclairant les données compilées. Avec de l’humour, ces chimies sont les « dépoussiéreuses » de la personnalité incarnée, des empêcheuses de tourner en rond. Toutefois, afin qu’elles demeurent positives pour votre évolution, la pensée doit trouver une réponse débouchant sur une action concrète. Sinon, la chimie devient destructrice.

Il est intéressant de souligner qu’à chaque pensée, vous engendrez une chimie correspondante. Comme vous traversez en permanence le creuset alchimique de l’initiation (s’incarner est une initiation), votre intimité change constamment de chimie. Les énergies corporelles, mentales, émotionnelles de l’âme ou de l’esprit sont toujours en mouvement et vous ne pouvez jamais l’arrêter, car vous enverriez le signal de l’arrêt du corps physique. Lors de l’incarnation, tout esprit tente de maîtriser la qualité chimique de ses mouvements internes.

Des facettes de personnalité en quête d’unité

Nous sourions de vous voir entrer dans un moule vous assurant votre lendemain. Cela demeure une hérésie puisque vous trouverez la stabilité de toutes vos facettes de personnalité dans l’instabilité du mouvement. C’est une instabilité qui vous dessine le visage de l’expression la plus adaptée à votre identité unifiée. L’unification de vos facettes de personnalité ne veut pas dire abolition des différences d’expression. Au cours de ce long voyage dans l’expérimentation des concepts, vous avez élaboré des références, des adhésions à des types d’énergies, des amitiés, des concepts, vous avez traversé des expériences uniques à vous-mêmes, ce qui fait que vous êtes chacun un être d’exception et vous ne pourrez jamais entrer dans un moule. Les moules annulent les particularités de la personnalité incarnée, effaçant des données acquises dans les parcours antérieurs et bloquant des systèmes énergétiques du corps physique. Or, lorsque le corps physique ne peut plus répondre à un mouvement de lumière, il se dégrade. Les moules agissent sur les systèmes nerveux et lymphatique. Cela occasionne des stases d’où la régression, la détérioration, l’abolition de la spécificité de la personnalité pouvant aboutir à un début de robotisation du corps.

La personnalité première n’aime pas les périodes où la personnalité incarnée se fait piéger par un moule d’expression relié à un groupe, car généralement cela signifie un long passage dans une impasse relationnelle et une incapacité temporaire à éviter les gouffres de la souffrance qui ne sont que des réactions chimiques inhérentes à la personnalité émotionnelle s’étranglant elle-même devant l’impossibilité de s’exprimer. Toutes les rencontres en incarnation ont pour but de vous aider à organiser une osmose relationnelle entre toutes vos personnalités.

Nous savons que vous n’avez jamais songé que vous êtes une personnalité biologique avec ses expressions : une personnalité mentale avec son pouvoir d’expansion, une personnalité émotionnelle avec son pouvoir de création du quotidien, une personnalité d’âme active dans la recherche d’information, une personnalité d’esprit partielle aimant les études, une personnalité de lumière toujours en voyage… Je m’arrête là, car vous n’êtes pas prêts à aller plus loin dans ce descriptif. Ainsi, il est temps de comprendre que vous n’êtes pas une seule personnalité, mais tout un groupe et elles n’ont pas les mêmes priorités. Toutefois, il revient à la personnalité incarnée la responsabilité de la gestion de l’aimante harmonie relationnelle. Si l’esprit est le commandant du vaisseau de lumière, la personnalité incarnée est le commandant du vaisseau terre.

Savez-vous que le corps décrète aussi des études ?

(Tiré de « Rencontres », Éditions Ateliers Cœur de Soleil, 2016, pp.38 et 47-49. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères).

 

L'avenir se joue maintenant

La conscience de cette humanité grandit à son rythme et selon les séquestrations posées sur son quotidien. Il lui est difficile de faire des brèches dans un inconscient devenu conscient dirigé et ne lui appartenant pas. …

Permettez-moi de vous dire que cette humanité basée sur la croûte terrestre extérieure ne peut pas être abordée simplement. Son historique étant très complexe et lointain, nous, Forces Primordiales, n’avons pas d’autre choix que de tenter de faire des brèches dans le magma d’intentions frelatées l’engluant.

Imaginez un être plongé dans une nébulosité collante, l’empêchant de bouger, de penser, de choisir sa vie. L’humanité est prise en otage ! …

Elle se libérera en douceur ; nous le désirons. Cependant, comme tout être étant en apnée depuis trop longtemps, sa première vraie respiration peut faire des dégâts. Nous avons à notre disposition la matrice des probabilités et la présence de nombreux êtres de la Fraternité de Lumière.

Vous qui me lisez, … vous n’avez jamais pensé que cette humanité fait ce qu’elle peut pour émerger de son enfermement. Certes, vous êtes forts de votre lumière acquise depuis fort longtemps dans des espaces beaucoup plus respectueux et votre lumière est vissée à votre esprit. Vous pouvez peut-être juste râler parce que vous n’avez pas l’habitude de voyager avec une âme.

En ce qui concerne cette humanité résidente, elle n’a pas accès librement aux informations de lumière puisqu’elle est descendue dans un lieu où tous les excès pouvaient se vivre afin de faire émerger de nouveaux codes de vie pour les futurs mondes. Ce libre choix est devenu une impasse.

Aujourd’hui, cette humanité reprend le voyage de son retour dans sa lumière consciente libérée. … Elle émerge progressivement en fonction de notre progression à travers la dernière couche de glu noirâtre liée au désespoir de ne plus croire en la délivrance, au doute de retrouver sa lumière. Oui, cette humanité passera par une reconstruction totale et par la joie d’être toujours vivante malgré toutes ces rencontres.

Rencontre, voilà le grand mystère de cette aventure. En effet, la progression normale de cette planète fut tellement bouleversée qu’il est aisé de perdre le sens de l’orientation à donner au conscient collectif. Un jour, ensemble nous rirons de cette aventure cosmique. En attendant ce futur, occupons-nous du présent. Il devient évident pour nous de vous dire : commencez à sourire de ces histoires vécues ici et à les remettre au passé.

Je viens ouvrir le chemin du futur, votre futur comme le mien, puisque cette Terre rentre dans le sein de ma Lumière. Il vous sera peut-être compréhensible de toucher la vision de ma Lumière englobant tous les corps d’Urantia, dite Gaïa par cette humanité.

Je ne m’arrête pas uniquement à cette Terre. Je prends dans mon ventre tout ce système solaire et j’étale ma radiance dans tous les univers à partir de cette Terre.

C’est une grande œuvre alchimique d’ordre cosmique. Vous êtes donc tous plongés dans l’œuvre alchimique cosmique. Vous avez eu la chance de vous incarner ici et maintenant sur la croûte extérieure d’Urantia. Je sais, vous n’allez pas aimer les mots suivants : vous avez reçu une promotion.

Rappelez-vous de ces instants où vous l’avez accueillie, vous étiez radieux et vous expulsiez votre souffle cosmique dans vos lumières pour fêter votre promotion. Certains d’entre vous se sont enivrés de cette émission de lumière et dans cette vie, vous en gardez des traces. Oui, quelques-uns abusent de cet excès de prâna envoyé dans toutes les directions cosmiques. Ce qui a engendré des étirements dans des corps subtils.

Si vous, enfants de lumière, œuvrez à un retour à la normale de vos corps, vous pouvez être tolérants envers cette humanité qui elle, est privée de ses atouts depuis trop longtemps. Ainsi, nos enfants de lumière profitent du vis-à-vis avec cette humanité privée de ses forces et lumières pour ramener leurs lumières dans une force aimante. Nous observons tous les jeux relationnels en cours et … nous sommes attentives, Nous, Mères de l’Origine, à toutes ces fluctuations. …

Il me semble important de vous dire que le fleuve des fluctuations déverse son plus gros débit en cette période, que vous approchez d’une chute égale à celle du Niagara, avant de reprendre son cours normal.

Par votre contact, j’ai appris à sélectionner une imagerie concrète et parlante pour vous offrir une compréhension profonde d’une situation. … Je tiens à mettre de l’ordre dans votre intimité. Le moteur des relations humaines a emmêlé toutes ses bobines électriques et ses courroies d’entraînement. Ainsi dans votre cerveau, des connexions ne remplissent plus leurs rôles, ce qui vous amène à ne plus savoir ce que vous voulez.

Enfant de cette Terre, ton conscient commence à glisser dans mes énergies, à animer ta curiosité, à vouloir comprendre et je m’attends à te voir entrer dans des exigences. Je t’ai déjà envoyé mes enfants de lumière qui sont en ce moment fatigués de te côtoyer. Entends bien ces mots : c’est le temps pour chacun de retrouver sa dignité et de vous respecter en définissant la couleur de la lumière à servir, de ne plus s’oublier et de s’asseoir en paix dans son vécu. Il est temps également de respecter mes enfants de lumière afin qu’ils vous aident à trouver la force et le courage de reprendre le chemin du retour.

Mes enfants de lumière, il est temps de vous dire : vous parcourez les cieux afin d’apporter votre lumière et votre connaissance à mes enfants qui commencent seulement à grandir. Vous avez adopté la fâcheuse attitude de penser que vous êtes supérieurs et plus intéressants à côtoyer. Les enfants de dernière génération appartiennent à une classe spéciale promue à un avenir supérieur. Alors, si vous ne revenez pas à une attitude aimante et respectueuse, vous risquez de vous faire dépasser par cette classe turbulente, certes, mais très attendue.

L’avenir se joue en ce moment même, ici sur Urantia, là où toutes les conditions cosmiques sont réunies, des meilleures au plus délicates. Vous trouverez tous votre place, mais peut-être pas celle convoitée. Tout se joue en ce moment. Vous regardez l’espace extérieur à vous alors que tout se déroule à l’intérieur de vous. Vos contractions actuelles permettront de donner naissance à un étirement cellulaire favorisant la réintégration d’une partie de votre lumière supérieure dans votre corps physique avant d’onduler dans vos corps subtils, afin de préparer l’expansion de la multidimensionnalité de votre être.

Dans un certain futur, vous vous déplacerez avec d’autres corps que ceux que vous connaissez. Nous devons commencer à poser les premières bases de cette expansion de l’être incarné. Ces bases appellent plusieurs centaines de milliers d’années avant de manifester concrètement leur visage, qui sera subtil comme les corps subtils ! Le corps physique demeure le corps d’ancrage de tous les corps accueillant et manifestant des spécificités d’émanation.

Je vous conseille de prendre de plus en plus soin du corps physique. Donc de choisir les couleurs dont vous le revêtez, les aliments, certains ne sont pas du tout adaptés à ses besoins, mais vous éloignent de la bonne entente cordiale entre tous les corps.

Vous êtes les seuls responsables de vos désordres.

Vous donnez vos énergies sans conscience, aussi ne venez pas vous plaindre ! Un être responsable gère ses lumières et détermine les apports souhaitables pour son harmonie intime et pour l’harmonie du groupe.

Actuellement, vous tous avez retenu une technologie d’éloignement de votre maîtrise. C’est un choix, un apprentissage ; le retour dans la maîtrise, vous l’avez programmé pour quand ? Attendez-vous encore que cela vienne des autres ? De moi peut-être? C’est le bon moment pour déposer vos derniers leurres. Nous venons ici pour prendre la gestion de cette Terre, nous ne venons pas vous sauver. Vous n’êtes pas en péril, vous avez juste besoin de changer votre orientation.

Nous en revenons au regard/sentiment/pensée, celui-ci est invité à s’aligner sur les codes nouveaux descendant et s’installant autour d’Urantia puis dans votre intimité. Nous parvenons au point de non-retour. Faites votre deuil de l’ancien. Faites le deuil de votre passé. Revenez dans votre instant présent. Ne vous projetez plus dans le futur, car les événements émergeront tous dans l’un de vos présents. Dans l’instant, nous vous envoyons notre lumière afin que celle-ci éclaire votre chemin. Après, il en sera fait comme vous le voulez. …

Vos corps mental, émotionnel sont fatigués et épuisent la vitalité de votre corps physique, situation délicate puisque notre lumière accentue vos désordres avant de les voir s’estomper et disparaître. Prenez soin de votre corps physique en cette période, cela est important. …

Les années qui viennent de passer vous ont entraînés très loin du terrain d’expériences relationnelles connu. Dans cette avancée dans l’inconnu, vous avez rencontré vos peurs scellées depuis la nuit des temps, vos rétractions devenues vos réactions, vos croyances vous attirant toujours dans une direction erronée, vos exigences prenant le visage d’une vérité sacro-sainte, vos aisances à avancer et à reculer ; tous les égrégores personnels vous menant par le bout du nez. …

Vous êtes encore bien accrochés à ces vieilles attitudes qui vous encombrent, mais auxquelles vous tenez. Cela rassure l’immaturité de votre personnalité terrestre et muselle votre personnalité de lumière.

Voici posés les mots que vous aviez besoin de lire pour vous secouer un peu et vous positionner avant que les autres ne vous enferment dans des jeux qui ne vous laisseront plus la possibilité de choisir le visage de votre quotidien. Votre liberté d’expression est en danger.

(Tiré du livre « Rencontres », Éditions Ateliers Cœur de Soleil, 2016, pp.9-16. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères).

Les virus, naturels et artificiels, et la peur

Les virus

Actuellement, les ondes nocives de vos pensées, de vos sentiments se répercutent sur (la) force (solaire) extérieure qui entre en ébullition et vous les renvoie. Comme vos pensées et vos sentiments ne suivent aucune voie de conscience construite et dirigée, ces retours du soleil deviennent anarchiques. …

Comme vous vivez dans un marécage de pollutions de diverses natures et de provenance humaine, vous induisez des perturbateurs dans votre délicat mécanisme de la reconnaissance des ondes. Ces perturbateurs, vous les nommez virus.

Laissez-moi vous parler de ces virus qui sont des êtres intelligents dans votre intimité pour induire un retour des énergies solaires en vous. Les virus sont des agents programmés pour ramener le mouvement de l’alternance(1) au sein de vos sentiments tout en délogeant ceux qui créent des stagnations énergétiques dans le mouvement des êtres, des sentiments et des idées ou pensées.

Les virus sont des entités nées en laboratoire, encodées pour vous aider à revenir dans l’énergie solaire. Ils sont des facilitateurs, des agents pour le retour à l’harmonie émotionnelle, mentale et corporelle. … Ils s’appuient sur les leviers internes pour ramener l’alternance. Ne comparez pas les virus naturels aux virus virtuels créés pour manipuler les êtres. Ceux-là sont condamnables pour viol sur le mouvement naturel.

Un jour, nous aurons à glisser en profondeur sur le mécanisme du viol qui représente une attitude honteuse et manipulatrice de la conscience humaine. Les viols peuvent s’effectuer physiquement et subtilement. Un viol organise une stase cancéreuse sur la conscience de l’être. Un cancer est la résultante de chocs émotionnels répétés ou/et de viols physiques ou/et subtils. …

En vous observant, vous êtes entrés dans une compression et vous réfutez la possibilité d’habiter vos instants de vie autrement que par l’impression d’être obligés à… L’obligation représente une impasse relationnelle avec soi-même.

Comment transformer une peur en certitude ?

L’être humain en voyage dans la densité est toujours à la recherche d’informations, il a peur de passer à côte ; à côté de quoi, on ne sait pas trop, mais il a peur. En vérité, c’est un mécanisme qui devient bien encombrant.

Graduellement, les énergies(2) qui vous visitent vont déconnecter tous les mécanismes qui résident en vous. Ces mécanismes qui engendrent des peurs vous empêchent d’être dans la plénitude de votre être, donc, dans l’écoute subtile des messages qui ne sont pas forcément auditifs.

La peur est savamment entretenue. Cette peur est parfois créée de toutes pièces pour induire des réactions souhaitées, dirigées et vous faire entrer dans des moules de société.

La peur est certainement la force la plus destructrice de votre identité. Vous devez comprendre que la peur vous éloigne de votre qualité d’être. La chimie dégagée par ce sentiment détruit vos cellules, détruit la beauté de vos cristaux.

La peur est l’élément de domination créé par d’autres frères et sœurs en mal de pouvoir.

Il fut un temps où cette humanité ne possédait pas toutes ces peurs, vous souvenez-vous de ce temps où vous étiez dans la plénitude, dans la confiance entre vos partenaires et vous ?

La peur vous éloigne aujourd’hui de ce partenariat, de la voie des maîtres, de la voie de la nature, des animaux, des minéraux. La peur met tout un brouillard entre vous et tous les possibles épanouissants dans votre vie : la peur de l’inconnu, la peur du regard de l’autre, la peur du qu’en-dira-t-on, la peur du travail mal fait, la peur de se reposer, la peur de se distraire, la peur d’aimer l’autre, la peur d’envahir la vie de l’autre, la peur d’être trop grand, la peur de penser qu’on a le droit de rêver, la peur de se reconnaître. Oh ! ce ne sont que quelques visages de cet état d’être qui vous noue les intestins, qui bloque la vie de votre pancréas, de sa fonction sacrée puisque lorsque l’on est dans la peur, on ne peut rien créer.

On trouve aussi la peur de louper un mot, de ne pas comprendre – mais vous avez le droit de ne pas comprendre, vous avez le droit de ne pas entendre le mot.

Et si l’on parlait de droits ? Le droit de vivre, le droit de rire, le droit de « s’expanser », le droit d’aimer, le droit d’échanger, le droit de penser autrement, le droit de s’extraire du moule social, le droit de s’habiller autrement, en voilà des manifestations du droit.

Le droit, c’est aussi ce chemin qui vous amène directement à votre but, à la reconnaissance de Qui Vous Êtes. Et ce droit de flâner entre les fleurs, d’en accueillir toute la quintessence, de se nourrir de ces énergies subtiles et de réchauffer ainsi son corps, de le dilater, de l’apaiser. …

Vous devez faire dans l’instant présent le bilan de votre être intérieur, reconnaître tous les moules de la peur, c’est-à-dire observer comment s’expriment vos peurs dans votre quotidien.

C’est tout : regarder comment s’exprime la peur et installer à la place la confiance, la certitude et l’amour. Essayez, je vous donne cette recette et observez, observez ce qu’il va advenir de votre lumière, de votre expansion. …

Dans l’immédiat, il est important d’accueillir chaque visage de vos peurs et de transformer une peur en une certitude. Pas de grand travail à faire : à chaque reconnaissance d’un visage de la peur, vous installez une certitude. Vous serez accompagnés d’une multitude d’êtres qui viendront renforcer vos efforts, mais nous ne ferons pas le premier pas, vous seuls pouvez : vous allez à la rencontre de vous-mêmes. …

Je vous invite à découvrir le visage de votre être qui va se révéler quand vous aurez déposé toutes ces peurs et je vous envoie ma certitude qu’en effectuant cette repolarisation à l’intérieur de vous, vous toucherez du doigt la beauté rayonnante du petit Être intérieur puisque, tant qu’il y a une peur installée, le petit Être ne peut pas ouvrir sa porte.

Plus vous déposerez vos peurs et plus vous vous rapprocherez de son langage et, comprenez-le bien, vous souhaitez entendre la voix des cieux, moi, je vous dis : le rendez-vous qui pointe à votre horizon est d’entendre la voix de votre Être.

_______________

(1) L‘alternance est le thème du chapitre trois du livre Le Monde des humains, d’où est tiré cet extrait.

(2) Entendre ici les énergies bénéfiques (l’énergie-lumière) qui nous sont envoyées pour élever nos vibrations.

(Tiré de « Le Monde des humains » pp.48-49 et « Cercles de paroles – À la Source », pp.329-334, Ateliers cœur de soleil, 2011 – Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères).

P.S. Sur les peurs, voir aussi le texte : Ce qui arrive vous appartient.

Ce qui arrive vous appartient

La période s’ouvrant devant vous sera riche d’interrogations, de prises de position. Il en est ainsi, vous êtes dans une phase initiatique intense, non pas décidée par la Fraternité au dessus ou en dessous de vous, mais par votre propre fraternité, puisque ce qui se joue se fait uniquement dans l’intimité de votre groupe de référence. Vous vous êtes positionnés sur les plans subtils pour certains, mais c’est la multitude qui est maintenant interrogée.

Dans ce qui se présente chez vous, nous ne sommes absolument pas actifs, c’est-à-dire que nous n’avons rien construit, rien préparé, à part l’accompagnement, soit les lumières, les informations déposées en des endroits stratégiques pour que vous puissiez aller chercher des références, des soutiens. Votre groupe est en train de jouer ses dernières cartes d’autoritarisme, de mal-être, d’exigence, de rigidité, de peur et d’incompréhension. Ce qui sous-entend que ce qui se passe dans votre groupe se déroule également, à une échelle plus ou moins grande, dans l’intimité de vos pensées, de vos sentiments. Vous n’êtes pas tous concernés par les mêmes peurs, mais il vous reste des peurs. Qu’importe le visage, la tonalité, l’identité de cette peur que vous nourrissez et qui continue à défaire la beauté, l’organisation de votre futur et l’aisance de votre présent. Cette peur vous amène à résonner encore avec l’énergie de cette humanité, donc, vous faites corps avec l’humanité et, de ce fait, vous êtes la représentation de l’humanité.

Il fut un temps où vous avez laissé vos portes grandes ouvertes, sans les gérer, sans les nommer, sans y penser. Cette vacation d’attitude a permis à quelques membres de votre groupe de prendre l’autorité et la gérance de ces portes. Il est inutile aujourd’hui de crier au secours, car vous regardez simplement le résultat de votre négligence. Ceci n’est pas irréversible, mais c’est le constat que vous devez faire afin de poser les bonnes réactions, les justes intentions et faire une prise de position qui vous sera possible dans l’instant.

Comme votre négligence s’est manifestée largement, vous avez appelé la rigidité et, en ce moment, la rigidité vous montre un paysage. Ce paysage se profilant va être douloureux pour votre humanité, cela est certain, dans bien des sens. Vous ne pourrez, et nous ne pourrons, éviter la totalité de ce paysage programmé. Cependant, vous pouvez vous positionner et détourner des énergies afin d’atténuer certains rouages en cours.

Nous vous rappelons qu’à l’heure actuelle, vous ne pourrez pas « sauver » la totalité de cette humanité car, en réalité, elle ne souhaite pas être sauvée. Je vous invite donc à ne plus nourrir cette intention, ce qui vous permettra de reprendre la gestion de vos énergies et d’engager des attitudes plus correctes pour votre balance cosmique.

Vous regarderez comment et pourquoi vous avez nourri vos peurs, pourquoi elles sont nées et comment elles ont vécu leur vie sans avoir besoin de se cacher à vos pensées, à vos sentiments, à vos regards, puis comment ces pensées ont généré des réactions dans votre vie de tous les jours.

L’ordre que nous avons reçu n’est pas de vous sauver, mais de vous accompagner. L’ordre que nous avons reçu est de sauver cette Terre, planète vivante, les végétaux, les minéraux, les animaux et tous les esprits qui servent la Terre, l’Eau, l’Air et le Feu.

Nous posons ces mots clairs afin de déblayer votre organe de pensée, que vous n’envoyiez ces appels au secours, et que vous évitiez de nous en vouloir, car nous ne sommes pas responsables de ce que vous allez traverser.

Nous sommes en mesure de vous donner quelques conseils appropriés :

– le premier est de quitter toute forme de peur ;

– le deuxième, de revenir dans la certitude que vous pouvez gérer votre intimité ;

– le troisième, vous avez autorité (et seulement vous) sur votre intimité ;

– le quatrième, tous les êtres de lumière, tous les esprits de la Nature se feront une joie d’être vos partenaires à l’intérieur de vos choix ;

– le cinquième, vous êtes créateurs de votre intimité et, en tant que créateurs, vous avez tout pouvoir de discussion avec tous les organes, toutes les cellules de vie qui forment l’intimité de votre corps.

(Tiré de « Cercles de Paroles – à la Source », pp.45-47, Éditions Ateliers cœur de soleil, 2011). Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères.)

Voici le temps des couleurs

Les couleurs représentent le mécanisme de votre mouvement intérieur et, selon vos humeurs du moment, une couleur se met en avant comme couleur maîtresse de votre vie puis elle disparaît pour laisser place à une autre.

L’alternance est un don des couleurs. Dans votre conscience incarnée, vous n’avez pas fait le parallèle entre le couloir des couleurs vous ayant amenés aux portes de la matière et votre colonne vertébrale où se superposent cinq portes majeures de couleurs vous permettant d’explorer une infinitude de plans de conscience, donc de lieux de vie.

Votre colonne vertébrale représente le chemin de manifestation de vos pouvoirs. En laissant voyager votre conscience dans ce chemin, vous découvrirez des paysages, des lieux de vie en vous où vous pourrez un jour vous promener afin de mieux comprendre votre personnalité. Dans l’instant, revenons aux couloirs des couleurs.

Ici, je tiens beaucoup à vous faire prendre conscience que vous vous êtes engagés envers les couleurs avant même que vous ayez découvert le monde de la manifestation. Cet engagement fut encodé dans votre cellule-mémoire dite primordiale. Celle qui transporte toutes les informations sur la totalité des rencontres majeures de votre parcours dans ce monde. Cette cellule dite primordiale n’est pas la cellule mère puisque cette dernière est encodée des informations relatives à votre incarnation présente. Non, vous n’êtes pas des robots ! Vous êtes dotés d’organes de pensée, de sentiment et vous pouvez librement tourner le dos à une situation qui ne vous convient plus. Il n’en demeure pas moins qu’un jour, vous prendrez la décision d’ouvrir, de lire le grand Livre de Vie de votre esprit. La conscience incarnée se réalise à partir de ses choix d’orientation. L’âme se réalise dans la joie d’équilibrer les relations entre le corps et l’esprit. Il reste votre esprit qui, lui, sait ne pas avoir le choix de sa réalisation sauf dans la manière d’y parvenir.

Ainsi, en ce moment, ce sont vos esprits qui ralentissent le retour afin d’avoir la sensation d’avoir le choix. Il est clair et évident que vos esprits créent les illusions qui vous traversent aujourd’hui. Il s’agit d’entêtement de lumière contracté dans les couloirs des couleurs. Là aussi, nous vous invitons à prendre conscience que vos mécanismes réactionnels sont tous nés dans cette période de transition, entre le connu et l’inconnu. Vous remarquerez comment vous entrez en réaction lorsqu’une situation vous place devant un inconnu, observez et souriez ! Dès votre entrée dans les couleurs, vous avez apprivoisé l’inconnu. Avec notre vision « éclairée », vous entriez dans l’inconfort du choix de vos instants et vous demeurez encore dans cet inconfort. Le jeu de la matière n’est pas exigeant. Cependant, vous l’êtes envers vous-mêmes. La matière demeure neutre, malléable. Votre personnalité l’est un peu moins ! Je ne suggère pas que vous deveniez malléables. Je vous invite à être un peu moins entêtés lorsque l’inconnu se présente puisque de là sont nées toutes les formes de peurs, de rigidité et de compromis. …

Les couleurs vous ont conduits vers le pouvoir de votre regard. La matière vous conduit vers le pouvoir de vos sentiments. Le pouvoir de la pensée reste sous votre contrôle. Un jour, vous parviendrez à fusionner les dons offerts par les couleurs, la matière et votre pensée. Un jour béni où vous sourirez de votre parcours antérieur et où vous pourrez sourire à votre futur parcours. Selon nous, votre sourire représente la porte de votre réalisation et de votre aisance.

Les couleurs organisent des mouvements dessinant des formes. Ainsi, vous avez également approché les Maîtres de la géométrie dans cet espace coloré. Ce fut un temps où vous avez commencé à vous rendre compte de la force réelle de la matière. Et certains d’entre vous portent encore la marque des appréhensions ressenties. Votre esprit a créé des images sur le pouvoir de l’information théorique et le pouvoir de l’information vécue. Nous pouvons vous dire que les bases fondamentales du caractère de votre personnalité première se sont enrichies par l’émergence d’un caractère né de l’observation dans les couloirs des couleurs. Votre caractère d’aujourd’hui correspond à un emboîtement de chimies caractérielles acquises par les différentes étapes de maturité rencontrées dans les lieux originels et ceux de la matière. Votre caractère émane des ondulations d’attitudes en fonction des couleurs rencontrées dans votre instantanéité. Vous avez traversé la compression de la dualité et votre regard n’a retenu que le blanc et le noir comme référence de vie. Vous terminez cette étude et déjà les couleurs ondulent autour de vous, vous rappelant leurs présences, leurs forces et votre origine. Nous pouvons donc dire que les couleurs sont les gardiennes de votre origine. Il suffit de se plonger dedans pour la retrouver et sortir de la compression.

Ainsi, l’Origine vous rappelle et vous amène à poser votre regard sur la source de vos attitudes.

Ainsi, les couleurs deviennent vos instructrices du moment, vos gardiennes de mémoire et aussi l’essence de vos guérisons énergétiques possibles à chaque instant de votre vie. Je ne dirai pas présente, car pour nous, vous vivez une seule vie depuis votre naissance première et vous changez seulement de vêtement pour mieux sentir le jeu nouveau dans lequel vous plongez pour revenir un peu plus vers votre origine. Toujours selon notre vision, vous avancez et vous vous rapprochez à chaque jeu de la Source, tout en étant immergés dans son corps de manifestation. Ainsi, vous courez après une chimère ! Vous êtes une cellule vivante, en action, du corps et dans le corps de la Source. L’Origine se situe sous vos pieds, il suffit de tourner son regard vers le bon angle de vue ! …

Oui, les couleurs reviennent dans votre vie. En les ayant mises de côté, vous les avez rencontrées dans une force d’opposition. Alors, en revenant en douceur dans leur giron, vous trouverez ce que vous cherchez, parfois désespérément. Le temps des couleurs est revenu et vous entrez progressivement dans leur intimité. Il est possible que ce temps revête à nouveau l’impression de l’inconnu. Vous avez le choix de traverser cette période avec douceur et humour ou en crispant votre caractère à nouveau. Dans ce cas, vous oublierez encore que vous transportez en permanence l’Origine avec vous et que le corps de la Source se révèle à nouveau par le mouvement des couleurs.

Ce monde vous recevant change ses bandes de fréquences et active une nouvelle couleur dans son arc-en-ciel de manifestation. Ce monde évolue. Vous avez à bouger dans vos couleurs tout simplement. La Vie est mouvement, vous êtes mouvement. Nous pouvons aussi vous révéler que le couloir des couleurs entre en transformation. Par la voie de résonance, toute votre intimité reçoit cette information et s’adapte à ce changement.

En somme, des couleurs disparaissent de votre diapason pour laisser la place à d’autres… et tout est mouvement, comme l’Origine.

(Tiré de Paroles d’esprits, Éditions Ateliers Cœur de Soleil, 2015, pp.166-170. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères.)

Rétablir l'équilibre entre le Noir et le Blanc

Le Noir et le Blanc équilibrent les deux plateaux de la balance cosmique en permanence. Cette grande vérité est mise au jour et, pourtant, voilée par votre incompréhension de cette loi. Aussi, de manière à vous propulser au cœur de celle-ci et de ses facettes interactives, votre monde physique incarne-t-il les désordres dus à l’oubli de cette vérité.

Regardez comment vos races s’affrontent ; la race blanche voulant incarner à elle seule La vérité. La race noire, quant à elle, cherche à refléter une sagesse sans temps, cette sagesse même qui ne peut muer sans refléter un visage encore plus glorieux.

Nous assistons à un combat démesuré autant dans votre densité que dans votre réalité subtile. Mais je vous mets en garde, la force du blanc ne peut anéantir celle du noir. La race noire a réglé ses erreurs passées ; elle a traversé ce long corridor d’épreuves avec dignité et en conservant l’acquis du savoir reçu. Aujourd’hui, les forces cosmiques en jeu rappellent à ces deux intervenants la nécessité de rétablir le respect et l’amour entre eux. Certes, leur mémoire ancestrale s’est vidée d’un reliquat pesant d’actions communes et, en apparence, défavorables au peuple noir mais, sans leur jeu passé, la race blanche et la race noire n’auraient pas travaillé autant leur reconnaissance de la Lumière dans ses faiblesses et ses forces. Disons également que votre humanité s’est divisée en plusieurs races (ou couleurs) dans le but de travailler l’ancrage des rayons de couleur, le blanc et le noir n’étant pas intégrés à la notion de couleur. L’ultime épreuve de votre humanité réside justement dans l’affrontement de la non-couleur, c’est-à-dire du noir et du blanc.

Aujourd’hui, cette humanité vit sa phase cruciale, soit un vis-à-vis difficile de ces deux non-couleurs annonçant l’arrivée de la couleur sur Urantia Gaïa. Bien sûr, la couleur fait partie de votre paysage extérieur mais pas encore de votre réalité intérieure.

N’oubliez jamais qu’avant de connaître l’aventure interne, ses prémices se vivent sur le théâtre de la Vie, en l’occurrence dans les jeux de la dualité extériorisée. Doucement, cette présente crise se dessine ; que va-t-il en ressortir ? Le mystère demeure grand malgré les premières esquisses enregistrées.

La race blanche a vécu sa période de despotisme envers la race noire. La phase délicate s’amorce : l’acceptation de côtoyer d’anciens protagonistes vous est proposée. L’acceptation des forces du Noir et du Blanc, rien d’autre en réalité. Vous pensiez à autre chose ? Non, la vérité réside dans la phrase précédente, l’ACCEPTATION des réalités du NOIR et du BLANC. Tel est votre enjeu du moment, et pas n’importe lequel, car il s’agit du plus grand, du plus fort, du plus déstructurant, du plus subtil et, sans nul doute, du plus ultime test d’une humanité dans la quête de son identité.

Quand vous ouvrirez les portes à la couleur, vous utiliserez la base essentielle et vitale du Blanc et du Noir. Pouvez-vous comprendre l’aimante action de ces deux pôles d’une même énergie mimant des illusions afin de vous donner une force dépassant votre imagination? La roue de la Vie se meut en figure de huit, de façon à créer un vortex de transformation le moment venu.

C’est un passage sans cesse proposé dans votre course vers la reconnaissance de l’identité. Dès l’accomplissement de chaque boucle complète, vous passez par deux fois au centre : tout d’abord après le parcours du pôle Noir ou Ombre, puis après le Blanc ou Lumière. La porte entre ces deux visages de la Vie donne la structure à votre être qui souhaite s’élancer vers les hauteurs de l’Esprit ; c’est la porte des couleurs et de la multitude de dimensions.

Afin de vivre pleinement le nouveau jeu, vous devez installer la paix dans votre regard-sentiment-pensée et accepter les deux plateaux de la balance, avec ses perpétuels déséquilibres, avant d’arriver au cœur de l’amour inconditionnel. Pas de paix en soi, pas d’amour à donner, donc un non équilibre des énergies et un autre parcours de l’être dans la roue de la Vie et des incarnations. Travaillez votre paix et vous trouverez l’amour ; le Noir et le Blanc s’harmoniseront et vous guideront vers la porte de sortie. Actuellement, les événements sociaux se prêtent à cette possibilité. Aimer sans condition ; voilà votre défi.

(Tiré de Fleurs d’Esprit, Ariane Éditions, pp.91-93. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères.)

À nous la réponse

En guise d’exercice, la Mère des Mères nous dit : « Dans ce livre(1), je vous ai posé un certain nombre de questions – elles vous permettent de clarifier votre pensée. Je cherche à remettre en mouvement des énergies stagnantes. Relisez le livre et notez toutes les questions, puis lisez-les d’affilée. Vous y découvrirez un fil conducteur. »

Voici quelques une de ses questions. Que pourrions-nous répondre ?

« Si vous souhaitez demeurer dans le sillon de vos vieux rouages, vous resterez liés à la vieille matrice partant. … En regardant vos vieilles habitudes, vous êtes toujours reliés à l’ancienne matrice. Que va-t-il se passer? Le lien à l’identité ancienne sera actif. (Il en résultera une fatigue etc.) » (p.14)

« Nous sommes attentifs à l’émergence de vos pensées actuelles, elles nous signalent votre choix de service. … Allez-vous être fidèles à l’autorité s’en allant ou entrer sous la gestion arrivant ? » (p.14)

« Vous êtes tous différents. … Il n’y a pas d’uniformisation possible dans l’univers, et vous êtes un univers à vous seuls ; ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, y réfléchissez-vous de temps à autres? 

La science des Nombres demeure intimement liée à l’expansion de la lumière du mouvement primordial, du pouvoir créateur de la Féminité. Lorsque vous appelez votre Force masculine originelle, la science de la Géométrie sacrée reviendra dans votre intimité. Les formes géométriques sont la science d’émanation de la Masculinité. Toutes ces dernières années, vous avez recherché la connaissance de la Géométrie sacrée. Nous pouvons présager que vous allez vous tourner vers la connaissance des Nombres. La naïveté terrestre fait place au retour de la science de la lumière. La Géométrie se meut par les Nombres pour laisser la lumière circuler dans les éthers, afin de nourrir toutes les particules de vie et de les propulser vers un espace nouveau.

Je peux ajouter ceci : les Nombres sont des clés de haute puissance universelle. Mais doutiez-vous un instant que le retour de la féminité ne vous réserverait pas des révélations puissantes?  De toute façon, vous êtes tous les scientifiques de la Vie, étudiant ses lois de manifestation. » (p.28)

« La densité représente une merveilleuse salade d’études des compétences et des choix d’émanation. Seulement, je vous pose cette question : la densité est-elle si dense que cela? » – « Vos sentiments ont-ils favorisé une densification plus grande? » – « Vos pensées ne vous font-elles pas croire que vous êtes rivés à la densité? » – « J’interpelle votre organe de pensée, vos sentiments afin qu’ils retrouvent la porte du mouvement, permettant de voyager d’un monde à l’autre. » (p.68)

« C’est le bon moment de moins accorder de crédit à l’illusion du théâtre de vie. Il s’agit de la Lumière de Vie en mouvement, la même dans tous les mondes. La LUMIÈRE, vous entendez ? » – « Vous touchez la lumière, vous la respirez. Vous la mangez, vous vous en revêtez et vous marchez sur elle. » (p.68)

« Là, dans votre cœur qui bat en votre poitrine, il est question de ressentir ce corps physique, de l’aimer et de lui permettre d’accueillir une source toujours un peu plus grande. Que se passe-t-il en ce moment dans votre personnalité terrestre ? – « Il y a comme une contraction cellulaire, bien physique, contraction due au fait que vous avez occulté souvent ce corps physique dans cette vie comme dans des existences passées. » (p.79)

« Votre cœur physiqueva vous appeler et vous demander de faire grandir le germe qui repose en lui afin que, du cœur de vos cellules, sorte cette qualité respectueuse et fraternelle vous amenant doucement à la possibilité de faire fusionner votre personnalité première et votre personnalité terrestre. Il en est ainsi des rendez-vous majestueux et vous avez la chance d’être présents à ce rendez-vous. » – « Pourquoi êtes-vous présents là et pourquoi d’autres ne le sont pas? « Pourquoi, parmi cette humanité y a-t-il tant d’êtres présents à ce rendez-vous magnifique se comportant comme des prédateurs? (p.80)

« Votre immersion dans les champs d’expérience n’a que ce but final : vous entendre émettre le chant du cœur de votre personnalité… au contact de tous ces mondes… ces moules… Toutes ces rencontres cherchent à vous renvoyer à votre destin, celui qui s’est voilé pour mieux se révéler,… ce cœur palpitant de votre personnalité Terre. … Nous voyons aujourd’hui se dessiner, enfin, l’émergence de votre finalité. Combien de temps allez-vous encore prendre pour vous couronner ? »– « Le moment est venu pour vous de poser avec fermeté l’identité de votre personnalité Terre. … Vous en vis-à-vis de vous. … Votre empreinte de Terre. » (p.89)

« Nous avons beaucoup parlé de la personnalité première, mais je vous le dis : elle aussi attend pour s’exprimer que vous déclariez enfin le visage de votre personnalité Terre. Qu’allez-vous être? Nous ne le savons pas. Qu’allez-vous manifester? … Nous connaissons les dons,… les empreintes des personnalités que vous avez reçues. … Vous nous avez encore caché votre décision concernant l’assise finale de votre personnalité. » (p.91)

Un vrai jeu de cache-cache! «  Le reste vous a été donné, le reste est opérationnel ; il ne manque que cette particule de vie qui sera le cœur pulsant de tout ce que nous vous avons offert. … Le moment est venu pour vous de nous révéler (ce) que vous retenez comme moteur de mouvement et de vie de votre véhicule de diamantAinsi je vous interroge. » (p.91)

Avez-vous aimé ces questions ? Nous en avons d’autres… À vous la réponse

(1) « Les clés », Éditions Ateliers Cœur de Soleil, 2013. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères.

Message du Maître des nombres vivants

Le voile se rétrécit entre vous et nous. Nos énergies touchent les vôtres ; ce contact engendre un mouvement à l’intérieur de votre géométrie.

La grille magnétique de l’humain se construit sur une nouvelle forme. Cette structure propose un support ravissant l’esprit universel.

Oh, l’approche du monde universel par votre humanité reste déplorable à nos yeux. Nous devons taire nos réticences à communiquer de nouveau avec vous. Seul le début de vos efforts interpelle nos propres efforts en vue de vous côtoyer de plus près.

Nous connaissons parfaitement les limitations mentales et affectives liées aux basses fréquences de la vie de ce corps que vous investissez et pour cause, puisque nous sommes parmi vos créateurs.

Au moment de l’élaboration de votre prototype physique nous avions, en unissant nos forces, un panorama complet des balbutiements à accepter avant de trouver le fonctionnement correct de ce corps complexe dans ses possibles.

Nous, Anauchay, avons ainsi offert notre science étendue de la trajectoire de la géométrie sacrée. Ma partenaire de l’instant tente de comprendre pourquoi j’utilise le mot trajectoire à propos de la géométrie sacrée universelle. Dans la présente situation de votre ouverture vers l’ascension du plan mental supérieur, j’emploierai un langage simple et laisserai la complexité de la chimie adjacente à la géométrie sacrée.

Permettez-moi avec beaucoup de douceur et d’amour, de vous rappeler que votre vision de la vie de la géométrie est éloignée de la réalité.

Le mental inférieur, dans l’état de conscience actuel de cette humanité, reste trop actif. Il n’ouvre les portes au mental relié aux concepts universels que peu souvent, et pas suffisamment.

La forme géométrique, quelle qu’elle soit, représente la trajectoire de la lumière et de son énergie. En vérité, c’est le mouvement induit au cœur de la lumière qui donne une construction dénommée géométrie.

Aussi, humains en étude et en reconnaissance du Soi, le temps est venu pour vous de revisiter vos concepts de la Vie. Vous ne pouvez avancer plus avant dans la compréhension des forces qui vous habitent en vous appuyant encore sur des données n’offrant plus d’expansion.

Si, aujourd’hui, je reprends volontairement contact avec l’une des vôtres, j’espère que mes énergies-lumière ondulant dans votre monde donneront une poussée décisive à votre volonté. Nous attendons de vous que celle-ci s’arc-boute et devienne le réceptacle parfait de votre propre énergie-lumière.

Le temps est venu d’employer les bons termes. Vous parlez de votre aura sans pénétrer la totalité du savoir rattaché à ce mot.

Aussi, en bon scientifique géophysicien et mathématicien, j’aborde la question de l’énergie-lumière puisque vous n’êtes que cela. Vous êtes de l’énergie-lumière se propageant sur des couleurs, des sons, des formes et des parfums spécifiques.

En réalité, les couleurs, les sons, les formes et les parfums ouvrent ou ferment vos énergies-lumière selon les schémas entreposés dans la cellule mère. N’en doutez pas, il s’agit bien de codes mathématiques conduisant à une géométrie. Aussi, par ce premier contact, je viens vous dire que vous êtes le fruit de l’union d’une série de codes mathématiques.

Je suis d’accord avec vous : l’énoncé de cette révélation porte peu d’amour ! Pourtant, nous avons scellé notre amour pour la Vie universelle afin d’offrir au Sans-Nom un véhicule de chair animé par le Souffle de Vie.

Par conséquent, je souhaite que ces quelques mots engendrent des questionnements.

Ces derniers favoriseront un alignement énergétique qui sera très certainement bénéfique au reformatage des structures géométriques de la pensée humaine.

Fidèles à notre parole, nous vous accordons la possibilité de nous démontrer votre force à retrouver la fluidité du mouvement intérieur.

Si vous disposez d’autant de corps subtils, et ce, malgré votre incapacité actuelle à les maîtriser, c’est bien pour vous rappeler l’union des Créateurs au moment de la réalisation de ce prototype.

Cet échange s’inscrit au sein de notre confiance renouvelée envers vous.

Nous tendons notre énergie-lumière jusqu’à vous dans le but de rejoindre la vôtre.

Personnellement, j’attends de l’amour, de la maîtrise et une envie de saisir le sens caché des Maîtres Nombres animant votre vie dans ce corps physique.

Pour terminer, laissez-moi vous dire que sans les nombres, la mathématique, vous ne comprendrez pas comment maîtriser ce véhicule physique et ses corps subtils.

Alors, intégrez chaque aspect de vos Créateurs et faites-en la synthèse. De cette manière, vous saisirez que chacun a offert un aspect de l’énergie-lumière et que vous atteindrez la Lumière en les respectant tous.

Seuls la paix et l’amour de la Vie universelle guideront vos pas vers les clés du savoir.

En vue de réaliser ce devenir, vos Créateurs acceptent de reprendre contact avec vous en gardant une réticence à vous croire prêts cette fois et volontaires pour maîtriser la plus performante machine vivante que les Créateurs ont donnée au Sans-Nom.

Seule la confiance illimitée démontrée par les Forces primordiales envers vous a déterminé ce contact.

En toute égalité,

Anotus, Maître des Nombres vivants, de la constellation du Chien mineur.

(Tiré de Paroles et Semences de Vie, pp.237-240, Éditions Ariane, 2006. Texte reçu par Régine (Ina) Fauze, porte-parole de la Mère des Mères.)