Vous trouverez sous cette rubrique des extraits des livres du collectif de la Mère des Mères.

La quatrième dimension descend sur terre - 8 novembre 2022

Aujourd’hui, LA VIE vous demande de maîtriser le flux des énergies réactives reliées aux expériences des petits enfants et d’entrer dans la cour des grands où il n’y a jamais de réactions, mais des choix d’orientation conscients. Vous voulez entrer dans la quatrième dimension assujettis à vos accords établis avec l’amour pauvre ? C’est impensable. La quatrième dimension refuse de se laisser polluer par vos ombres, vos jeux et visions étriqués. Alors oui, vous pouvez envisager d’y entrer en acceptant de vous dépouiller de toutes vos sortes d’addictions, des plus physiques aux plus subtiles.

En quatrième dimension, l’esprit est responsable de ses choix, de ses pensées, de ses sentiments. Adieu les casinos d’argent, les aliments dénaturés, les vêtements ne respectant pas la beauté du corps, le matraquage de la féminité, les industries, les pollutions, le sport, la compétition, le je suis le meilleur. Vous comprenez pourquoi, en cette période, on vous demande de vous dépouiller de vos artifices. Tout cela n’existe pas dans la quatrième dimension. Vos rêves de supériorité… à déposer ! Vos croyances religieuses de toutes sortes… à déposer ! Vos paris envers la Vie et vous-mêmes… à déposer ! Vos besoins de paraître… à déposer ! Vos classifications, vos codes de société… à déposer ! L’agressivité sous toutes ses formes… à déposer ! Vos jugements, vos sentences… à déposer !

Le monde de demain est un monde de Beauté relationnelle et la quatrième dimension descend sur cette Terre. Votre société passe dans le creuset initiatique de la refonte. Bonjour demain, au revoir hier.

Alors, tous vos instants présents seront animés par la nécessité de faire des choix et pas n’importe comment, dans le respect de la lumière de chacun !

Pour vous asseoir au côté des Fraternités dans la quatrième dimension, vous glisserez profondément dans le respect de la Vie, dans l’humilité qui rend simple l’expérience et amène l’installation permanente du moteur de la Beauté relationnelle dans l’ensemble du monde vivant.

______________________

« Le monde des humains », Régine (Ina) Fauze, Éditions ateliers cœur de soleil, 2017, pp.98-99.

Honorer ses instants - 9 octobre 2022

Vous n’aimez peut-être pas que je parle de l’humanité comme d’un être endormi et pourtant, son esprit de groupe sommeille, car il ne s’est pas encore positionné dans le creuset initiatique du quotidien. Comme il sommeille, il ne voit pas les actions programmées pour le manipuler. Même si cet esprit de groupe est jeune, il est maintenant en âge de se positionner, de choisir son destin. C’est une croissance. …

Un voyage possède des temps de respiration propices au classement d’informations, mais également pour clôturer l’étape que l’on vient de quitter. Au sein d’une situation, il y a trois étapes importantes : la manière dont elle commence, la reconnaissance de son identité, la façon qu’un être la range dans sa mémoire ; à chaque étape naissent et meurent des sensations, des pensées et des émotions. C’est le rythme naturel d’une respiration. Oui, une rencontre, une situation correspond à une respiration. Le Souffle de Vie est en action pour créer un nouveau mouvement au sein de votre conscience, de votre inconscience et amener votre esprit à investir un peu plus votre incarnation.

Nous observons qu’en ce moment, vous entrez dans une sorte de frénésie d’impatience qui ne vous permet pas de profiter pleinement de ce mouvement, la respiration d’un déplacement entre deux lieux. Vous avez créé un phénomène qui court-circuite vos énergies : la peur d’être en retard ou le choix d’arriver sciemment toujours en retard. Dans les deux cas, vous empêchez la conscience active de votre incarnation d’effectuer son œuvre de classement. Vous perdez le bénéfice de cette fonction naturelle qui vous prépare à vivre mieux les rencontres suivantes.

Tout au long de votre vie incarnée, vous vivez une succession de mini synthèses servant à éclairer votre compréhension sur votre vécu. Hors, le vécu est la clé de votre réalisation future. En vous privant de ces espaces de classement d’information, votre conscience éprouve des difficultés à comprendre ce qu’elle vient de traverser. Il n’est pas toujours aisé de percevoir tout le diaporama du visage des énergies qui se croisent pour construire vos rencontres. C’est à vous de redevenir compréhensifs et de vivre pleinement chacune de vos étapes dans votre quotidien.

En principe, lorsque l’on vit une situation, elle ne se représente plus. Si vous ne saisissez pas l’amplitude de ses informations vous les perdez. Cela devient un vécu improductif, inutile et vous devenez responsables d’avoir retenu des énergies sans recevoir leur identité. Il vous est nécessaire de comprendre que vous arrêtez le chemin de particules de lumière qui entrent dans votre moule de perception chaque fois que vous vivez une situation, que vous pensez ou ressentez. Les particules de lumière voyagent pour vous croiser et animer momentanément votre vie. Vous avez à les honorer. Donc, à chaque instant, vous les détournez de leur chemin. Il vous revient la responsabilité d’identifier la nature des particules que vous avez appelées pour remplir le moule de votre instant présent.

_________________________

Tiré de « Rencontres », Ateliers cœur de soleil, pp.150-154

Urantia, planète de beauté - 10 septembre 2022

La bibliothèque urantienne est une mine d’informations précieuses et majeures permettant de s’orienter dans le dédale des émotions ressenties et des pensées émises. Nous vous conseillons d’y faire un tour régulièrement. Pour cela, il y a le voyage astral et pour ceux et celles n’y ayant pas encore accès, l’aide de la Nature. Entrez en amitié avec l’un des visages de la Nature : les animaux, les arbres, la mer, le ciel par exemple et établissez un dialogue pour poser vos questions afin de recevoir les pistes de réflexion vous permettant de comprendre vos addictions et les adhérences possédant le pouvoir de déstabiliser la lumière de vos corps, de votre personnalité.

La Nature demeure une amie, une aide, une conseillère pour celui et celle qui ose s’asseoir à ses pieds dans l’humilité afin de recevoir une vision parfaite de l’état de sa lumière.

N’oubliez pas, la Nature-Mère conserve le schéma originel de sa beauté par la présence nombreuse d’esprits la servant. Aussi, en revenant en conscience dans son giron, ces esprits vous accueilleront aussi et vous aideront. Dans leurs groupes, ils émanent une grande et forte fraternité solidaire qui peut rejaillir sur vous. Seulement, vous avez à vous souvenir que dans cette garde-robe subtile, il y a la robe de l’humilité, elle ne s’invente pas, elle se vit de l’intérieur.

Vous pouvez encore choisir de vous illusionner. Vous êtes très transparents pour ces êtres. Ils portent la beauté dans leur cœur, leur personnalité, leur engagement.

Or depuis un moment, je tente de vous faire vous souvenir qu’Urantia est la plus belle planète dans cet univers et qu’il est temps de rentrer dans votre beauté intérieure pour la respecter, vous respecter et respecter la volonté de la Source.

La Beauté demeure le visage de votre initiation présente.

____________________

« Le monde des humains », Régine (Ina) Fauze, Éditions ateliers cœur de soleil, 2017, pp.97-98.

La santé, reflet du regard - 11 août 2022

Chaque organe, chaque secteur corporel, chaque fluide porte un schéma précis lui donnant une apparence visuelle et un état dit de santé. Par conséquent, la santé correspond uniquement à la forme géométrique parfaite dans son expression. L’état de non-santé indique donc un dérangement au sein de l’une de ces expressions.

Ces géométries émettent une fréquence, soit une vibration due au passage de l’électricité parcourant les chemins dessinés par l’une d’elles. L’électricité est engendrée par l’extériorisation d’une substance du cœur de la cellule, donc de l’atome. …

L’état de santé renvoie avant tout à la fréquence dans, sur et autour des structures prévues à cet effet. Naturellement, les nerfs conduisent un quota d’électricité vers des points précis, dont les organes et les muscles. Un autre quota électrique passe dans les fluides. Toutefois, la plus grande portion circule dans les géométries partielles.

Ainsi, la cellule déclenche-elle des chimies en fonction des pensées émises, lesquelles chimies se joindront à l’électricité et remonteront jusqu’au cerveau, qui les reconnaîtra et induira des ouvertures dans sa propre bibliothèque de référence. Puis, le cerveau répondra en envoyant à un secteur ou l’autre du corps des images, des stimuli particuliers ayant une structure géométrique. Ce sont ces réponses qui entraînent une modification dans la géométrie parfaite. Le sentiment accompagnant la réponse peut être à l’origine du blocage d’une articulation géométrique et induit souvent ce que nous appelons une cristallisation.

Étant donné cette présence, l’électricité atomique est désormais incapable d’emprunter les chemins initiaux, et il y a déperdition et dispersion de celle-ci. Dès ce moment, les cellules accueillant cette formation de manière impromptue s’électrisent en dysharmonie. Cela ressemble alors à un électrochoc ou à une électrocution partielle. La structure géométrique touchée se fendille, se brise, ou génère un trou dans sa construction. Vous voilà dans l’état dit de maladie. …

La cristallisation ne peut se dissoudre tant que le sentiment de l’être n’est pas pris en compte. Nous vous invitons à changer votre regard-sentiment-pensée et nous demandons au corps médical d’intégrer la vie du regard-sentiment-pensée dans l’état de santé. Ainsi, les soins deviendront efficaces.

En changeant votre regard-sentiment-pensée, vous arriverez à modifier l’émission de votre chimie interne, modelant l’électricité atomique qui induit des cristallisations, des blocages.

Le regard déclenche la reconnaissance de l’imagerie, laquelle crée le sentiment ou l’identification de la vibration reliée à cette image. Le sentiment donnera lieu à une pensée réactionnelle. Dans ce paysage, la mémoire liée au vécu favorisera le passage du sentiment vers un circuit de pensée plutôt qu’un autre.

Si votre passé est douloureux par vos expériences mêmes, le sentiment relié à ce vécu a structuré la pensée à partir de l’aspect négatif de ces expériences, rejetant dès lors les approches positives ! Ce sentiment a donc créé des fermetures ou, si vous préférez, des minigéométries présentes en des points stratégiques et obligeant les futures pensées à revenir sur l’approche négative de ces expériences. À chaque nouvelle expression, vous renforcerez ainsi les fermetures et, en retour, vous donnerez de l’énergie à ce regard dévié de la réalité de la Vie.

Un remède ne donne pas la possibilité de changer de regard sur la Vie. Aussi, vous faut-il comprendre que vous devez reprendre les rênes de la volonté générant une autre chimie intérieure. La volonté met en mouvement une électricité issue des glandes supérieures accueillant des neutrons à teneur différente de ceux du reste du corps. Les neurones sont reliés à la vie des glandes supérieures. Ils se refont en permanence, et seule la croyance en la mort empêche leur renouvellement et ralentit la reconstruction de la perfection de la cellule, comme de son quota.

Attardons-nous à la repolarisation du regard. Vous commencez à le modifier, et ce regard innovant ne s’appuie plus sur les vieux chemins de communication amenant l’électricité dans le corps. Regard nouveau, image nouvelle, chimie nouvelle et, forcément, le sentiment se modifie à son tour et la pensée suit ! Le sentiment accueille l’amour, lui faisant une place plus grande, mais que se passe-t-il vraiment ? l’Amour est la vision et le moteur choisi par le Sans-Nom.

En vous réappropriant l’amour, vous appelez la synergie induite par le Sans-Nom, et cela entraîne la décristallisation de la biochimie au sein de votre géométrie.

Et comme vous intégrez ce sentiment supérieur, vous continuez à modifier votre regard. En vérité, vous mettez en marche un puissant moteur.

La géométrie contenue dans l’Amour supérieur en provenance du Sans-Nom est un rappel permanent pour extérioriser la perfection de votre géométrie personnelle.

Certes, l’Amour du Sans-Nom demeure bien éloigné de votre notion d’amour. Votre approche terrestre cherche en fait à identifier la chimie, la fréquence dégagée par l’Amour du Sans-Nom et l’installer en vous. Par conséquent, vos tâtonnements, vos balbutiements sont acceptables dès que vous entreprenez d’obtenir la reconnaissance des influences supérieures.

Aussitôt, les chakras et sous-chakras dits supérieurs rempliront leur rôle à la perfection. Ce sont des roues d’énergie, c’est-à-dire des carrefours, et leur rotation sert la transmission de la bio-électrochimie des neutrons, des protons et des électrons. Chaque fréquence émise depuis ces centres forme une déclinaison lumineuse et une autre, sonore.

Aussi, la couleur reliée à un chakra parle-t-elle de la fréquence bio-électrochimique qui découle d’un proton, d’un électron ou d’un neutron. En élevant le taux de ces fréquences, les spectres lumineux changent.

Alors, enfants urantiens, je vous le déclare : vos yeux vont enregistrer un changement des tonalités reliées aux chakras, car la vie de ce système solaire est en mutation afin d’élever vos fréquences internes et de remodeler vos structures géométriques.

____________________

Tiré de « Paroles et semences de Vie », Éditions Ariane, 2006, pp.82-85.

À l’heure des retrouvailles - 13 juillet 2022

L’Espace est un lieu de vie organisé, avec des endroits vierges intouchés par une volonté ou toute autre émanation, attirant l’attention des esprits en évolution.

L’Espace ne peut se contraindre à une volonté, par contre la volonté se contraint à répondre à la vision de l’Espace.

Vous n’avez jamais songé que l’Espace vit comme un être, c’est bien le cas. Depuis sa création, l’Espace manifeste le corps extériorisé du Sans-Nom ; donnez-lui le nom que vous voulez, vous reviendrez tôt ou tard à cette réalité. Tout objet, planète, galaxie, avion par exemple, circule dans ce corps en induisant des mouvements, des déplacements d’énergie intervenant sur l’harmonie originelle de ce corps. Si les déplacements occasionnent des distorsions dans cette lumière originelle, cela ne dure jamais, car il y a un système d’autorégulation au sein de la vie de ce corps.

Dans tout le Maître-Univers, les gestionnaires de l’Esprit et de son mouvement se déplacent afin (de vous entourer, vous) enfants de la lumière et de la connaissance de l’Espace.

Alors que vous vous débattez dans l’émission de vos propres énergies, des vagues d’énergie, de connaissance, de paix et d’amour déferlent sur vous en vue de vous inviter à sortir du labyrinthe des pensées séparatrices.

Tout le corps du Sans-Nom, de l’Espace donc, résonne à l’heure des retrouvailles et de la repolarisation de vos énergies sur les siennes. Il n’y a pas un esprit plus concerné qu’un autre. Non ! Juste une énergie commune pour le bien-être de tous.

De manière à identifier le cœur de l’Unité, la différence fut un tremplin extraordinaire, une expérience unique qui se termine. La spirale d’amour venant du Sans-Nom s’enroule doucement autour de chacun, révélant les ombres encore en cours dans l’intimité, des fumerolles grisâtres ternissant votre beauté de toujours.

Actuellement, nous assistons aux dernières bagarres intérieures, aux dernières luttes intestines, aux dernières avidités territoriales et autres manifestations égotiques ! Vous êtes tous dans l’inconfort, car vous vivez une mort initiatique sans précédent avant votre renaissance dans la joie de rentrer dans la fraternité originelle, qui ne correspond pas du tout à vos approches conceptuelles sur elle.

À partir de maintenant, nous essayons de reconstruire le visuel de la gestion universelle en cours dans le Maître-Univers.

En tant que Mère primordiale, je ne prétends rien, sinon souffler une onde d’apaisement de façon à vous offrir un terrain propice à générer en vous-mêmes un calme porteur d’ouverture.

Au sein de cette mort initiatique de groupe, vous déposerez vos vieux vêtements trop étroits, usés par les expériences anciennes.

Vous recevez la possibilité de solder votre passé et de revêtir votre habit de lumière. Qu’importe si cela se passe au sein d’un groupe ou seul, chez vous. La ré-investiture de celui-ci n’est réservée à aucune élite et, même dans la pire des noirceurs du moment, tout esprit est convié à cette noce cosmique.

Le Temps vous sollicite pour tourner la page du jeu de la séparativité et de glisser dans l’unité de l’expression. Toutefois, en même temps que cette invitation s’installe autour de vous, nous réveillons la trame de vie en vous-mêmes. Aussi, si vous sentez deux mouvements vous habiter en ce moment, dites-vous bien que vous répondez à la volonté du Sans-Nom, celle de vous rappeler au-delà du jeu de la dualité, terrain favori de l’expérience au sein de la densité.

Il est normal que vous vous sentiez entre deux ressentis, entre deux manifestations, sans répondre pleinement à l’invitation nouvelle et en tournant le dos à vos anciennes manières d’agir dans le monde où vous êtes encore plongés. Nous assistons sereinement à cette mort intime et nous l’encourageons, car nous savons que se profile une attitude d’expression bien plus agréable.

Je sais, vous tentez de déjouer les pièges qui cherchent à vous ramener en arrière. Rassurez-vous, cela devient impossible. Les poches de « retardataires » absorbent un tel rayonnement que rien ni personne ne peut empêcher la volonté du Sans-Nom à reprendre sous son autorité l’harmonie de ces lieux pour les installer dans une expression agréable.

______________________

Texte tiré de « À la rencontre de Soi sur le chemin initiatique », Éditions Ateliers Cœur de Soleil, 2010, pp.9-13.

La paix intérieure - 14 juin 2022

En ce moment, la paix intérieure est cernée de toute part. Nous ne parlerons pas de l’extérieur. Je crois que vous avez des médias qui se chargent de vous nourrir d’images, de son et d’impressions. Nous allons leur laisser faire ce travail ; abordons la paix intérieure. …

Qu’est-ce que la Paix ? La Paix est un état d’être, une manière de se présenter à la Vie. C’est aussi avoir le courage de s’asseoir dans son identité, oser dire JE SUIS. La paix, c’est cela.

Quand vous vivez des situations déstabilisantes à l’intérieur de vous, rappelez-vous : vous n’êtes pas installés dans votre JE SUIS. Vous n’émettez pas la lumière de votre JE SUIS. Forcément, vous êtes devenus perméables à des énergies extérieures qui vous déstabilisent, vous permettent de recevoir un impact. Ainsi, elles rappellent à chacun « QUI ES-TU ? Parce que si tu sais qui tu es, je peux venir te visiter, tu ne bougeras pas. Le vent peut souffler en tornades, en tempêtes, tu ne vacilleras pas, les flots peuvent se gonfler, tu ne bougeras pas, le feu viendra te lécher les pieds, tu ne les retireras pas. Et la terre peut trembler en dessous de toi, tu ne fuiras pas ».

Mais regardez comme vous courez dès l’instant où l’on vous annonce quelque chose. Vous n’êtes pas stables dans votre personnalité. Alors, la Paix ne peut pas descendre en vous. Dès que l’on vous fait part d’une perturbation dans vos mouvements sociaux, regardez comme vous paniquez ! Est-ce que vous faites confiance en qui vous êtes ? Non! Il y a des perturbations, alors je vais être perturbé ; et donc, vous l’êtes !

Puisque la Paix n’a pas été invitée, vous vivrez les troubles. Quand vos médias font ce genre d’allusion « Cette personne pense de cette manière, va agir de cette façon », que faites-vous ? Vous y apportez du crédit, vous vous dites : « il ne peut y avoir de fumée sans feu ». Ainsi, vous devenez le feu puisque vous avez accepté qu’il y ait de la fumée quelque part. Vous serez le brasier, celui qui créera justement encore des perturbations. Et comme vous avez accepté de la fumée quelque part, la Paix s’envole.

La Paix, c’est cela. Un état d’être permanent installé dans la foi en la Lumière de Vie, ou tout simplement dans la Lumière, main dans la main.

_____________

Tiré de « Instants de partage », Régine-Ina Fauze, Ateliers cœur de soleil, 2009, pp.105-106.

La conscience ressemble à une fleur - 15 mai 2022

J’ai effleuré l’identité cristalline : nous pouvons révéler que chaque chakra et sous-chakra recueille un cristal en son centre. Sa forme et le nombre de ses branches dépendent principalement de la particularité développée par les centres d’énergie. Bien sûr, ces cristaux sont sous leur forme subtile. Les plus importants sont déposés au cœur des plus grandes roues d’énergie. Oui, un chakra est une roue d’énergie s’actionnant au degré de conscience atteint ; tout se vit par paliers. La conscience ressemble à une fleur s’épanouissant doucement. Au début, elle reste à l’état de bouton puis suit le même processus que nos amies les fleurs.

Là aussi, je trouve intéressant d’ouvrir une parenthèse sur vos fidèles amies, car leur schéma de vie se calque sur votre état de conscience. Votre pouvoir de maintenir longtemps ou non une idée en vie influe sur la volonté de ces entités, qui vous imitent par amour. Avant tout, ces créatures souhaitent appuyer vos méthodes d’existence.

Tout au début de leur arrivée, il n’existait pas de flétrissure chez elles. Un matin elles apparaissaient, puis elles disparaissaient à la fin de leur parcours uniquement en utilisant leur pouvoir d’être. Comme une partie de cette humanité a quitté son habit de lumière et est descendue dans l’expression lourde de l’être, ces entités végétales vous ont accompagné, épousant votre nouveau style de vie. Les fleurs se réjouissent de constater le retour de votre conscience à un niveau plus harmonieux. Ce progrès tant attendu leur signale la possibilité de revivre selon leur mode d’expression initial.

La dégénérescence appartient à cette errance de l’esprit dans un dédale de questions limitatives.

Les esprits de la Nature se réjouissent de cette liberté d’action retrouvée. La nature tout entière est suspendue à vos choix et s’y modèle. Vous vous privez de liberté, la nature devient esclave. Vous réagissez et tentez de redevenir maîtres de vous-mêmes, la nature se secoue et déploie les ailes de la transformation.

Le pouvoir de l’amour et du non-amour étant considérable, il transforme tout autour de lui. L’harmonie, la paix dépendent de ce choix. Certains vous disent « être ou ne pas être », moi je vous dis « je suis amour ou je suis le non-amour ». Le pivot de votre état d’être se positionne au centre de votre cœur et conditionne votre regard-sentiment-pensée.

Le triangle sacré formé par le cœur et les yeux détermine l’épanouissement du corps communautaire ; il est la clé majeure de votre harmonique.

_____________

Tiré de « Fleurs d’Esprit », Régine (Ina) Fauze, Ariane Éditions, 2003, pp. 43-44.

Retour à la Vie - 16 avril 2022

La Vie se révèle dans sa beauté lorsqu’un lieu, un groupe peut recevoir sa substance vitale. Vous approchez cette réalité par ses contraires. Vos chevaux de bataille actuels vous ramènent à l’essentiel : la Vie, la vôtre et celle des autres. Actuellement, les atteintes les plus virulentes à la Vie font leur ravage. Pourtant, toutes ces formes de disharmonie disparaissent déjà des plans subtils d’Urantia. Ces inscriptions s’effacent et s’en vont avec les sidas, cancers, leucémies, formes-pensées agressives parmi d’autres. Derrière une maladie se cache une forme-pensée.

Lorsque vous en aurez assez de ne pas trouver la porte de l’harmonisation corporelle, vous établirez une cartographie des pensées étant à l’origine de ce détournement. Cela vous libérera pour installer une matrice relationnelle équilibrante entre vous tous, pour tourner vos regards vers les couloirs de circulation du Ciel et de la Terre intérieure.

Au moment où vos frères et vos sœurs des étoiles vous rendront visite, vous n’aurez plus vraiment le temps de vous attarder sur les bobos de l’esprit, de l’âme ou du corps physique. Vous vous rendrez disponibles pour vivre autrement, autre chose et vous aurez enfin raison. Il vous reste trois petites décennies pour vous ajuster intérieurement sur une harmonie relationnelle ouvrant les espaces et les temps.

Il est possible que certains d’entre vous soient invités à faire un voyage sidéral touristique. Non, je ne vous induis pas en erreur. Parmi les électrochocs à vivre par cette humanité, ces invitations en feront partie. Bon, vous n’irez pas loin ni longtemps, juste assez pour vérifier la beauté de l’espace et vous faire prendre conscience de l’aisance à passer d’une matrice de temps à une autre. Certains d’entre vous incorporeront l’équipage d’un vaisseau de surveillance ou d’exploration des mondes.

Dans ce futur immédiat, il n’y a pas de place aux formes-pensées reliées à la préhistoire humaine.

Votre forme de médecine conventionnée s’élargira, car elle intégrera la médecine stellaire et je ne parle même pas de médecine énergétique. Bien des révolutions de conscience viennent à vous. Votre humanité ne peut plus reculer devant cette ouverture et ces échanges de connaissance. C’est l’heure !

Je vous recommande de respirer pleinement ces transformations, car elles viennent pour vous aider à franchir les étapes de croissance, inévitables maintenant. Au cours des prochaines années, il serait souhaitable de ressentir ce pourquoi vous êtes descendus en incarnation, le rôle que vous occuperez et ceci sans vous stresser. En vous promenant, en rêve, parlez à vos cellules et demandez-leur de restituer ces informations. Vous les percevrez.

Nous vous demandons d’envisager simplement de vous inscrire dans un mouvement s’ancrant dans le quotidien d’Urantia. Vous accueillez déjà les premières impulsions d’aventures possibles dans cette longue matrice de Temps entamée. Vous pouvez ainsi déclencher un mouvement de révélation sur le rôle à tenir en son sein.

Vous préférez parler de création, de pouvoir, mais lorsque l’on vous montre comment cela se passe, vous faites la grimace, car la vision vous ramène vers les formes-pensées. Elles représentent le début de votre apprentissage de la reconnaissance de votre pouvoir créateur.

Dans la densité, vous n’avez pas de grand déploiement, sauf celui d’expulser de la matière, de l’ensemencer d’une pensée et d’étudier toutes ses applications. Je vous ramène à votre pouvoir, donc à votre mouvement et, par conséquent, à votre féminité, à l’approfondissement de votre relation intime à la Vie, à votre personnalité, vous proposant de retrouver la douceur dans vos contacts avec votre entourage, autant de clés d’application favorisant l’équilibre de votre quotidien. C’est une manière de regarder vos créations sous un autre angle, toute l’histoire d’un livre, le vôtre, le nôtre puisque nous sommes liés pour l’éternité.

________________

Tiré de « Les Clés », Éditions Ateliers cœur de soleil, 2013, pp.192-194

Revenir à une conscience aimante - 18 mars 2022

L’humain d’aujourd’hui se réfugie dans le mental et non dans sa conscience supérieure. Il a créé une coupure dans la communication du corps. Les circuits de transmission ne fonctionnent plus correctement et des énergies stagnes principalement dans la partie centrale. Le cerveau émotionnel en devient compressé, ne remplissant plus son rôle initial. Les cancers naissent par la compression ventrale. L’intelligence, la conscience se modifie et accepte un schéma dégradé de la beauté des cellules. Au-delà de la compression se situe toujours une forme d’exigence mentale ayant le pouvoir de dénaturer l’expression du corps émotionnel.

N’oubliez jamais que l’état de santé de ce corps physique dépend de l’identité de l’expression du corps mental ou du corps émotionnel. Au sein de la conscience du groupe, nous trouvons une multitude de coupures dans la communication entre toutes les cellules physiques et subtiles. Le groupe accepte la présence des cellules physiologiques, mais n’a pas répertorié la présence des cellules subtiles des corps émotionnel et mental. Or en cette période, le corps mental agit en despote envers le corps émotionnel. Cela est facile à comprendre.

Le corps émotionnel a la faculté de décrypter les messages tactiles subtils que vous identifiez sous le code de ressenti. Comme le corps est compressé, il ne remplit plus son rôle et vous éprouvez des difficultés à ressentir les messages tactiles. Les cellules émotionnelles n’envoient plus leurs informations vers les cellules mentales pour y être identifiées, répertoriées selon leur identité. Alors naît la perte de mémoire qui est un mauvais fonctionnement dans la communication entre les corps.

Vous parlez de conscience, nous, nous parlons d’un foisonnement de cellules conscientes. Entre chaque cellule/conscience, des filaments de lumière à identité émotionnelle connectent les cellules/conscience entre elles. Vous avez besoin de vos émotions pour organiser vos pensées. Seulement, vous aurez à remettre en mouvement tous les circuits de communication pour libérer votre ventre des pressions actuelles entretenues par toutes les formes de peurs créées de toute pièce afin de vous déposséder de votre autonomie lumineuse.

Il est temps de comprendre que tout est cellule ; elles se touchent les unes les autres afin de créer un mouvement continu. Lorsqu’une information ne glisse plus d’une cellule à l’autre ou sur le fil de communication, il se forme un encombrement puis un agglomérat. Certains agglomérats sont anodins, mais en cette période de troubles mentaux, la conscience de ces cellules ne remplit plus sa fonction. Ainsi se forment des cancers qui sont la cristallisation d’un mental contrarié.

Nous observons que la conscience collective de votre groupe, ou humanité, est en phase de grosse contrariété et d’opposition entre le mental et l’émotionnel. Ce qui est à l’origine de l’explosion des cancers, également alimentés par des chimies alimentaires et appuyés par une pharmacopée chimique.

Tout cela se régulera parce que la Source le demande. La Nature en est bien heureuse. Par contre, une grand partie de votre groupe n’aura pas le choix : revenir à une conscience aimante et respectueuse des lois du Vivant.

___________________

Tiré de « Le Monde des humains », p. 124-125, Éditions Atelier cœur de soleil, 2017.

Les déesses de la magie relationnelle - 16 février 2022

J’aborde ici un sujet délicat.

Le monde relationnel dans votre monde est tronqué et vous l’approchez non pas directement, mais par ricochets, de biais, souvent du fait des incompréhensions rencontrées, des blessures éprouvées.

On le sait bien, cette planète n’offre pas encore une harmonie relationnelle. Actuellement, le jeu planétaire demeure encore celui de la contraction et de l’annulation de votre identité incarnée. Ceci dure depuis des millénaires, à tel point que l’esprit de groupe accepte ce mode d’expression comme étant naturel.

Du jour où l’humanité a ouvert ses portes d’expression à cette limitation, elle a rejeté les Déesses de la magie relationnelle. Ce rejet fut brusque et les Déesses se sont retrouvées dans une bulle en-dehors de la trame énergétique de la planète.

À ce stade d’éveil ou de réveil de votre conscience, il demeure nécessaire de vous informer de votre pouvoir d’action, qu’il soit conscient ou inconscient.

Avec l’émergence de cette coupure d’accompagnement, vous avez perdu l’ouverture d’infusion de la lumière féminine. C’est ainsi que vous êtes descendus dans l’impossibilité d’engendrer une expansion d’un mouvement, d’où ce qui s’est installé progressivement et insidieusement. Dans votre cerveau, deux circuits énergétiques se sont coupés et fusionnés créant un trou noir dans vos lumières cérébrales. Par cela, votre féminité ne peut se connecter naturellement à la source de la lumière Féminine dite divine. Graduellement, la séparation des deux lobes cérébraux, dits cerveau droit et cerveau gauche, s’est accentuée. La non communication entre les deux lobes cérébraux correspond à l’acceptation de la limitation. …

Les influences naturelles féminines sur le corps humain furent … déviées. L’esprit humain masculin a durci sa position jusqu’à devenir le geôlier de l’esprit humain féminin et, à ce jour, ce durcissement continue sa mainmise sur la femme. Ce qui fut un état sur le Soi s’est extériorisé jusqu’à utiliser l’humiliation envers la femme comme une arme de guerre. Ces actes représentent un déséquilibre puissant envers la Vie, et l’homme incarné sur cette Terre devra donner de sa vie pour nettoyer et réhabiliter la femme incarnée.

La magie relationnelle est morte sur cette planète et tente de renaître de ses cendres.

Étrangement, c’est la femme incarnée qui tend la main vers l’homme pour qu’il puisse se réhabiliter à ses propres yeux, puis aux yeux de la société humaine. Malgré tous les actes de violence enregistrés sur la femme de cette planète, malgré les réactions de la femme du fait de ces violences, nous, de notre côté du voile, nous voyons la femme urantienne gagner ses lettres de noblesse.

Les femmes urantiennes deviendront, dans un temps proche, les relais directs des Déesses de la magie relationnelle. Bien sûr, comme l’homme, la femme urantienne déposera tous ses travers. C’est obligé, incontournable ! Toutefois, elle revêtira sa grandeur plus vite que l’homme. …

La femme urantienne deviendra la dépositaire de la Connaissance vivante de la Source, et l’homme urantien, le gardien initiateur de la pureté du Mouvement de la Source.

Bientôt, sur cette Terre, la femme incarnera la qualité de la Déesse. Urantia sera la demeure de la Déesse ! …

Les Déesses se font un grand plaisir de jouer avec vous une danse de célébration libérant cette planète. Allez-vous accepter cette ronde intelligente pour l’envol de cette Terre ? Je l’espère, je vous le propose et vous disposez de votre choix. …

Votre choix consiste à créer un pont de communication avec ma volonté. Aussi soyez les bienvenus dans ma lumière et je vous informe clairement que je ne choisis personne, VOUS VOUS CHOISISSEZ !

La Mère de la Source ouvre ses bras à tous ses enfants !

__________________________

Tiré de Les Déesses oubliées, Ateliers cœur de soleil, 2012, pp.91-95.

Dialogue avec le corps - 17 janvier 2022

Le corps est l’équivalent d’un sonar qui dessine l’image des énergies qui viennent se répercuter contre lui. Votre corps physique vous transmet en permanence des informations précieuses sur les éléments l’entourant. Il sait identifier les jeux énergétiques ; il vous suffit d’écouter votre corps, son langage, son imagerie et vous pourrez même reconnaître ou entendre les pensées des autres. Votre corps emploie le regard pour vérifier l’image qu’il se fait du monde extérieure. Il utilise les oreilles afin de confirmer la nature, l’origine des sons qui le pénètre. Il fait appel au corps mental pour analyser tous les paramètres reçus, et au corps émotionnel pour formuler une réponse.

Votre corps est un maître enseignant, un ami, un allié. Il suffit d’entretenir le dialogue avec lui. Au cours de ces dernières décennies, nous avons entendu des paroles affligeantes allant à l’encontre de la noblesse de votre corps.

C’est votre esprit qui le fait bouger et fait naître des pensées dans vos deux cerveaux. Certes, le corps est intelligent, mais il n’est jamais à l’origine de ses troubles. Vous ne pourrez jamais évoluer dans la matière sans descendre dans un corps physique. Maintenant, si vous voulez encore jouer aux victimes, je comprends que vous n’êtes pas prêts de l’honorer. Alors, il vous rappellera encore et encore à l’ordre afin que vous lui fassiez la place dans votre conscience et dans la relation avec vos différentes facettes d’identité, le corps n’en est-elle pas une ?

Demain sera le parfait reflet de votre relation aimante ou non à votre corps physique. Demain est une promesse, saurez-vous la reconnaître ? Nous l’espérons et nous attendons que vous entriez enfin dans la sagesse. Il est évident que vous quitterez bien des attitudes pour cela. Cependant, il vous est nécessaire de ne pas fuir vos instants du quotidien. Ce dernier changera de visage quand vous retrouverez l’état d’amabilité envers vous-mêmes.

Il vous semble peut-être étrange que j’aborde l’amabilité… et pourtant, écouter, aider les autres ou soi-même commence par mettre en place cet état qui est une facette de l’Amour. L’amabilité appartient aussi à la noblesse de la Lumière originelle. Ainsi, en vous immergeant dans cet état d’amabilité, vous rétablirez le dialogue avec votre Lumière originelle et vous embellirez la lumière issue de l’incarnation ; essayez et vous recevrez au-delà de toutes vos espérances.

L’amabilité est la clé de la convivialité de demain et de l’état de fraternité que vous faites émerger en ces temps.

_________________

Tiré de Rencontres, Ateliers cœur de soleil, 2016, pp.144-145